Cela fait plusieurs années maintenant que j’ai la chance de pouvoir faire du télétravail un jour par semaine. Alors cet article s’imposait à un moment donné pour vous donner mes astuces pour être optimale en bossant chez soi.

Bien choisir l’endroit

Et si vous n’avez pas de bureau, ce n’est pas vraiment un problème, la salle à manger peut faire l’affaire! Je suis occupée à m’aménager un joli coin bureau dans ma nouvelle chambre (oui, je vous montrerai ça), mais j’avoue que depuis à peu près 3-4 ans, la table de la salle à manger me convient très bien. Tout simplement parce que la pièce est lumineuse et que je sais me placer face à la fenêtre. C’est quand même super agréable d’avoir vue sur la neige qui tombe doucement ou sur un beau ciel bleu. Et quand il pleut ou qu’il vente, on se sent bien au chaud et au sec chez soi…

Photo: monatelierdeco

Soigner son assise

Idéalement, il faut que les genoux soient à 90 degrés, de même que le tronc par rapport aux jambes… C’est ce que les pros conseillent. Maintenant, il faut surtout que ça soit confortable pour travailler une journée entière. À la maison, on peut plus facilement se glisser un coussin sous les fesses, dans un open space où on n’a pas de bureau à soi, c’est moins évident.

Photo: monatelierdeco

Profiter du calme

De nouveau, quand on travaille sur un grand plateau, on est parfois confronté à un bruit ambiant. C’est clair que c’est agréable de pouvoir échanger entre collègues, mais un jour par semaine, être au calme total, c’est ultra plaisant. Personnellement je ne mets pas la musique de fond quand je fais du télétravail, je profite juste du calme que m’offre ma maison en journée.

Se prendre un petit déjeuner hors du commun

Quand je viens à Bruxelles, j’emporte mes petites tartines, préparées avec amour par mon homme à 5h30 du matin… Oui, je commence généralement à 7h. Ça me permet d’éviter les embouteillages. Du coup, je prends un petit déjeuner en travaillant. Mais le jeudi c’est différent: je commence à bosser avec un café, puis plus tard dans la matinée, vers 9h30-10h, je me fais cette petite tuerie: granola maison, yaourt maison, granules de chocolat et sirop d’érable. C’est divin! C’est tout à fait le genre de petit déjeuner que tu peux difficilement te préparer au travail, alors le jeudi j’en profite.  Bien sûr, l’idéal c’est de manger du salé le matin, mais moi je n’y arrive pas alors je mise tout sur le plaisir. Ça c’est la version hiver, l’été, il y a des fruits… quand même! Le midi, je réchauffe généralement le repas de la veille au soir, comme ça on ne gaspille pas et on ne perd pas de temps. Bien sûr, je mange plutôt léger pour ne pas avoir envie de faire la sieste!

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Créer une ambiance

Bougie, huiles essentielles, on crée une ambiance olfactive… Ici, j’ai banni les parfums chimiques de la maison pour du naturel: j’ai acheté des bougies fabriquées en Belgique à base de cire d’abeille naturelle. Pour les huiles essentielles, j’utilise le très beau diffuseur Ekobo, et des huiles de la marque française La Drôme. J’adore spécialement leur mélange « détente » et l’eucalyptus, un grand classique qui fait du bien l’hiver. J’ai appris que la menthe poivrée était propice à la concentration, il faut vraiment que je me penche sur les propriétés des huiles pour les utiliser au mieux.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Prévoir un châle

À portée de main, j’ai toujours un châle parce que le chauffage se coupe automatiquement à 20.5 degrés, et je préfère poser un plaid sur mon dos pendant une heure plutôt que d’augmenter le chauffage. Non seulement c’est recommandé pour ne pas surconsommer l’énergie, mais en plus, la chaleur a tendance à endormir.

Photo: monatelierdeco

Enfin, prévoyez une ou deux pauses. Moi quand il fait beau, j’aime prendre un thé ou un café sur ma terrasse après avoir mangé. S’il y a du soleil, je mets mon visage en face et je ferme les yeux quelques minutes, ça me permet de prendre une grosse dose de lumière et de chaleur. Quand le printemps revient, c’est magique pour se remettre au travail ensuite.

Et vous, vous télétravaillez parfois? Quelles sont vos recettes magiques pour une meilleure efficacité?

NB: Article non-sponsorisé, ne faisant l’objet d’aucune collaboration, c’est juste des produits que j’aime et que j’avais envie de citer 😉

Si j’ai choisi de vous parler du papier-peint ici, c’est parce que je suis totalement sous le charme de l’effet qu’il donne. J’avais souvent tendance à n’utiliser que la peinture sur les murs des différentes pièces de la maison, mais le papier-peint Arte que j’ai choisi pour ma chambre m’a fait changer d’avis… Pour deux raisons : sur des murs pas très réguliers, cela permet de cacher de nombreux défauts (pour autant qu’on prépare bien son mur quand même), et ensuite, car cela crée une ambiance toute particulière dans la pièce.

Je dois bien avouer que j’ai été séduite par l’idée d’une collaboration avec cette marque belge de papier-peint. Leur gamme de produits est en effet très large et la qualité est incroyable. Pour habiller les murs de ma chambre (qui était jusque là une salle de jeu – bureau en mauvais état), j’avais envie de quelque chose de feutré mais de clair quand même. J’avais envie de motifs ou de texture, j’ai finalement opté pour une solution qui durera dans le temps, dont je ne me lasserai pas.

Avant de vous dévoiler notre choix final, je vous propose une petite plongée en images dans l’univers d’Arte et ses papier-peints qui ne manquent pas de styleBotanique, géométrique, classique… voici quelques coups de cœur dans ce grand panel.

Ligna Canopy… Parfait pour végétaliser avec chic

Signature Trace, dans un style plus graphique…

Signature Scent… Des motifs francs au look délavé: il habille complètement la pièce

Signature Spark: un autre motif pour un autre style. Et comme les deux précédents, il y a du lin dans sa composition

Monochrome Matrix: ses carrés font penser à de somptueux carrelages…

Memento Hypnotic, comme son nom l’indique…

Et enfin, Signature Canvas: notre coup de coeur. Il est sobre, il durera dans le temps car sans motif, on ne s’en lassera pas. Et enfin sa texture donne un look brut et chaleureux à la fois… Un peu comme du béton auquel on a donné un effet de matière.

Le ptit conseil:

Pour choisir du papier-peint, je vous invite à prendre votre temps: repérer sur le web (ou sur catalogue) puis aller le voir « en vrai » en magasin, le toucher et s’imaginer la pièce entière recouverte de ce papier.

Je n’imaginais pas qu’un simple papier-peint aller donner autant de personnalité à une pièce, c’est vraiment étonnant! Bien sûr, je vous montrerai ce que ça donne dans un futur article consacré à ma nouvelle chambre. Mais j’ai encore quelques détails déco à peaufiner 😉

Et vous, vous aimez l’ambiance et le rendu d’une pièce tapissée? Que dites-vous de cette sélection de papier-peints Arte?

Ce mois-ci avec le collectif Belgomums, on vous propose plein de bonnes idées d’activités quand il fait trop froid/neigeux/pluvieux/venteux pour aller jouer dehors. Et c’est par un jour de neige et pluie mêlée (pas gai quoi!) que je me suis lancée dans un tissage avec mon grand loulou. Il en avait déjà fait avec un petit métier à tisser mais j’avais envie de vous montrer qu’on pouvait aussi tisser avec les enfants et sans matériel spécifique (j’entends par là, métier à tisser).

Je vous propose donc une version simplifiée du tissage, à réaliser avec les enfants dès 5 ans (le mien vient d’avoir 7 ans)… Comme pour les adultes, ça apaise les enfants, et cela permet aussi de travailler leur dextérité. Et comme je ne peux pas m’en empêcher, j’en ai fait un aussi. Allez, je vous montre et vous explique tout!

Photo: monatelierdeco

Matériel nécessaire

* Laines (de couleurs, textures et épaisseurs différentes… plus les enfants sont jeunes, plus la laine sera épaisse car plus facile à manipuler)
* Coton fin (pour la trame)
* Ciseaux
* Carton épais
* Latte ou équerre
* Crayon
* Aiguille à tisser OU aiguille à laine
* Fourchette OU peigne

Photo: monatelierdeco

Etape par étape…

* Commencez par découper un rectangle dans du carton de la dimension que vous souhaitez. Ici, on a travaillé avec un carton d’à peu près 15×20 cm. Tracez ensuite les encoches que vous allez couper tous les 8 mm. Si l’enfant est plus petit et si c’est un premier tissage, n’hésitez pas à prévoir plutôt 1 cm.

Photo: monatelierdeco

* Coupez les encoches. Elles doivent faire environ 1 cm (pour être sûr que le fil ne sorte pas des encoches)

Photo: monatelierdeco

* Placez votre fil de trame. Idéalement, on choisit du coton car il ne se détend pas. Il doit être assez fin. Vous pouvez aussi utiliser du fil alimentaire par exemple. N’hésitez pas à nouer les deux extrémités du fil par l’arrière, afin que la trame ne se détende pas.

Photo: monatelierdeco

* Placez aussi un crayon qui va permettre de décoller le fil de trame. C’est plus simple pour travailler.
Placez aussi une languette de carton d’environ 2 cm de largeur dans le bas, afin de garder « du mou » pour la fin (vous verrez, ça sera utile). On ne la voit pas sur cette photo-ci mais bien sur les suivantes.

Photo: monatelierdeco

* Découpez d’avance les morceaux de laine. Prévoyez 5 bons centimètres en plus de chaque côté

Photo: monatelierdeco

* Commencez à tisser selon le principe de base: on passe au-dessus, puis en-dessous, puis au-dessus, puis en-dessous. A la fin de la ligne, on prend un autre fil et on alterne: en-dessous, au-dessus, en-dessous, au-dessus… C’est l’alternance qui va créer le tissage. C’est la seule chose à laquelle vous devez être attentifs pendant le tissage de votre enfant: qu’il alterne bien d’une ligne à l’autre.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Hyper utile: la fourchette, pour tasser les fils entre chaque ligne. Si vous avez un peigne sous la main, c’est bien aussi.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Après, comme Basile l’a fait, on peut s’amuser à doubler, voire tripler le fil pour varier les effets… Vous devrez parfois aider votre enfant pour faire passer le morceau de laine dans le chas de l’aiguille mais les petits comprennent vite comment faire.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Lorsque vous arrivez à une taille de tissage qui lui convient (ou s’il commence à se lasser), décrochez le tissage du carton. Là encore, avec les plus petits, il vaut mieux qu’un adulte s’en occupe. Coupez les deux premiers fils, nouez-les ensemble, et ainsi de suite.

Photo: monatelierdeco

* Répétez l’opération dans le bas du tissage. C’est là que vous constatez que votre languette de carton a été très utile: elle a permis de garder du mou pour faire le nœud. Triplez vos nœuds pour être sûr que ça ne se défait pas.

Photo: monatelierdeco

* Coupez un peu les franges pour les équilibrer (si vous le souhaitez), et voilà: votre tissage à poser est terminé!

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Alors, prêts à vous lancer? Cette activité peut aussi s’étendre sur deux après-midis si votre enfant se lasse. Sinon, il faut compter 3 heures à peu près…

J’espère que ce DIY spécial Belgomums – Activités pour quand il fait moche vous aura plu et donné envie de vous lancer dans le tissage. Je vous préviens, on devient vite accro! Qui se lance?

Photo: monatelierdeco

>   >   >    H A P P Y     2 0 1 7    <   <   <

J’ai un peu déconnecté pendant les fêtes, j’attaque donc 2017 avec la ferme intention de voir mes beaux projets entamés en 2016 continuer à se concrétiser… Je vous souhaite d’ailleurs la même chose: que vous parveniez à faire éclore les envies et projets qui vous trottent dans la tête et dans les tripes depuis trop longtemps.

J’ai achevé 2016 de la plus belle des manière: grâce à la confiance des boutique Agave et Superbien qui ont permis la vente de mes créations… Mais aussi grâce à Matières Nomades, L’Atelier d’Inès, et Color Touch chez qui j’ai organisé de chouettes ateliers… Et enfin, grâce à vous, qui me suivez et m’encouragez dans mes créations…

J’entame donc l’année avec a ferme intention de vous proposer encore plus de tissages, de macramés, de collaborations et d’ateliers. J’essayerai de répondre à chacune de vos demandes du mieux possible. Je mets parfois quelques jours, mais je vous réponds toujours 😉

Sur le blog, il y aura une petite nouveauté: les portraits, parce que je rencontre des gens plein d’envie et de talent grâce à mes activités et j’ai envie de mettre leur boulot en valeur, un peu comme je le fais déjà avec les bonnes adresses.

Il y aura encore des DIY parce que ça fait du bien de créer de ses deux mains, et parce que je sais que vous appréciez cette rubrique.

Il y aura aussi des projets qui se concrétisent dans la maison, à commencer par notre nouvelle chambre, qu’on a repensée de A à Z. la salle de jeux des enfants suivra, ainsi que plein d’autres petites choses, et toujours des inspirations

Enfin, j’ai un peu délaissé mes « kids stories » et les articles Belgomums, mais là encore, je reprends du service, mieux organisée dans la publication de mes articles grâce à mon bullet journal 😉

Photos: mon atelier déco

Vous me suivez toujours en 2017? N’hésitez pas à me dire quels sont vos articles favoris… Et n’hésitez pas à aller faire un petit tour du côté de la page ateliers où les prochaines dates sont annoncées!

Superbien, c’est l’un des endroits du moment qu’il faut voir, découvrir, apprécier… Tout d’abord parce que derrière le projet, il y a un jeune couple: Elodie et Renaud. Ils connaissent bien le milieu de la déco à Louvain-la-Neuve et ont su capter le concept qu’il manquait.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Moi j’aime la déco et Louvain-la-Neuve est mon lieu de shopping favori parce qu’il y a Citron Grenadine où je trouve tout ce que je cherche pour l’univers des kids… Ensuite, il y a Rose Avril où on trouve de beaux objets, des valeurs sûres. Même chose chez Pop Up, dans un autre genre, pour moi qui aime House Doctor, j’y trouve de beaux objets. Là, grâce à Superbien, on explore un nouveau terrain tendance: celui du refuge urbain. On y trouve des objets au style brut qui s’intègrent dans les intérieurs citadins. Les marques Linge Particulier et son lin de grande qualité ou encore André Jardin et ses sacs en papier hyper pratiques en sont deux exemples.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Après, on trouve les très recherchés pileas et Pikaplant, des étagères String Pocket, des platines vinyle, des tableaux à messages au look vintage, des bougies, des beaux objets, du bois, de l’osier, du papier avec de belles typos… Tout ce qu’on recherche quand on a envie de (se) faire plaisir

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Il n’y a qu’à faire un tour sur  l’Instagram ou le Facebook de Superbien pour s’en rendre compte: les photos et les mots mettent en valeur les objets proposés. Alors, quand ils m’ont contactée pour me demander de vendre mes tissages Weaved with love, je n’ai pas hésité longtemps. Et j’ai bien fait car j’apprécie le respect et l’admiration qu’ils ont pour mon travail.

Photo: monatelierdeco

Autant vous dire que partager avec vous cette collaboration me tenait à coeur, et surtout vous inviter à aller y faire un tour… Vite! 🙂

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

L’adresse: 27 Grand Rue à Louvain-la-Neuve (entrée possible par l’autre côté aussi)

Je vous avais promis 3 DIY de Noël, voici donc le dernier  de l’année. Il me tenait à cœur celui-là, car il rejoint mon univers de créatrice et mes tissages « Weaved with love »...

Ces cartes de vœux tissées vous permettront de souhaiter plein de bonnes choses à vos proches avec douceur, chaleur, couleurs, créativité, et tout et tout.

Une fois encore, j’ai tenu à vous proposer un DIY à la portée de tous, qui va vous permettre de découvrir les bases du tissage. Ici, j’ai utilisé des restes de fils de mes précédents tissages: pas besoin qu’ils soient bien grands, et autant privilégier la récup.

Matériel nécessaire

* Papier épais de la couleur de votre choix
* Latte
* Crayon
* Ciseaux
* Laine, coton, fils de votre choix
* Aiguille à laine
* Feutres de la couleur de votre choix

Photo: mon atelier déco

Marche à suivre

* Découpez votre feuille en deux: avec une feuille A4, on fera deux cartes. Pliez ensuite votre carte en deux

Photo: mon atelier déco

* Délimitez l’endroit de votre tissage en plaçant des repères au crayon. Ici, il est à 5 centimètres du bord et mesure 5 cm de large. Inscrivez également les points où vous allez trouer la carte: faites un point tous les 4 millimètres

Photo: mon atelier déco

* Utilisez une aiguille à laine pointue pour faire tous les trous. Passez-là entièrement pour que le trou soit assez large

Photo: mon atelier déco

* Placez votre fil de trame. Ici, j’ai utilisé de la laine fine pour que la trame soit visible. C’est volontaire mais si vous préférez une trame plus discrète, utilisez du fil de coton plus fin (du fil à crocheter par exemple). À l’arrière, faites un double nœud au point de départ et d’arrivée pour bloquer le fil de trame.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

* Commencez à tisser en jouant avec les couleurs et les textures: alternez les « au-dessus/en-dessous ». Si vous commencez la 1e ligne par passer au-dessus du fil, à la ligne suivante, passez en-dessous, c’est ce qui créera le point de base en tissage. Gardez toujours 5 bons centimètres de fil à chaque changement de couleur.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

* Un fois en haut (ou en base, ça dépend dans quel sens vous avez commencé à tisser), cachez vos fils derrière le mini-tissage

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

* Il ne vous reste qu’à écrire vos vœux « de votre plus jolie plume », comme on dit. Moi je ne maîtrise pas encore très bien l’art de la calligraphie mais je suis sûre que vous trouverez facilement de l’inspiration sur Pinterest (chez Petit Em par exemple, ou encore chez Atelier 292)

Photo: mon atelier déco

Pour noël, il vous reste 5 jours, et pour les vœux de nouvel an, il vous en reste 10… On s’y met? 😉

Photo: mon atelier déco