Cet article est le premier d’une série qui va nous mener jusqu’en automne et qui va se dérouler dans notre potager. On a eu 2 belles opportunités à la base de ce projet. Derrière chez nous, en contrebas de notre cour, il y a les jardins de la cure (la maison des curés) dont deux voisins s’occupaient. Un d’eux nous a proposé de reprendre sa parcelle de potager. En même temps, j’ai été contactée pour une collaboration avec la célèbre marque d’outils de jardin Wolf Garten… L’opportunité était trop belle! Voilà pour la petite histoire et je vais donc vous montrer au fil des saisons comment on exploite ce coin de potager. On y a déjà passé plusieurs heures pour venir à bout des pissenlits et pour pouvoir planter au plus vite. Je ne vais pas vous montrer cette étape de nettoyage pas des plus sexy pour débuter la série mais plutôt vous montrer des coins de potager qui m’inspirent et me donnent envie de m’impliquer à fond pour nourrir la famille de notre production personnelle!

C’est parti…

Même si on est en ville et que c’est un peu différent, j’adore cette idée d’un potager « à l’ancienne »…

f9efd20d90371eb37b4ec3376826c31b

Photo via Bukowskis Real Estate

Sur le bord du potager, on plante des lavandes pour attirer les insectes, enjoliver les lieux et délimiter l’espace. C’est une des premières choses que j’ai faites…

EPSON scanner image

Photo: Handy Gardening

Celui-là, c’est juste pour le plaisir des yeux: un potager où tout est parfaitement délimité. C’est joli mais nous on est parti sur un autre concept, je vous l’expose bientôt 😉

4cd99761715275a403b5c8e559024802

Photo: Ferncreek

En Belgique, c’est LA blogueuse spécialiste en potager qu’on admire forcément: Mme Zsazsa. Elle fait des croquis magnifiques et son potager est à tomber. On ne peut que rêver devant ses plantations. J’ai déjà appliqué un de ses règles en achetant des fleurs à semer, mais pas n’importe lesquelles: des fleurs qui attirent les insectes, repoussent les nuisibles et qui en prime sont comestibles 🙂

22142849281_204c41f118_c

Photo: Mme Zsazsa

21944588010_aa4c68ce61_c

Photo: Mme Zsazsa

Il me tarde de partager cette expérience potagère avec vous. Je vous promets des articles instructifs, qui vous guideront si vous aussi vous vous lancez. En mai, je commencerai par vous expliquer comment nettoyer son espace, comment on s’organise et ce qu’on peut planter sans risquer des dernières gelées. Il y aura aussi des conseils pour ceux qui n’ont qu’un petit espace urbain et qui veulent quand même planter quelques petites choses. Vous nous suivez dans ces aventures?