J’ai souvent entendu beaucoup de préjugés sur le camping: le bruit, la saleté, les insectes, le manque de confort… Lors des quinze jours qu’on vient de passer en Provence, ce n’est pas du tout ce qu’on a connu, simplement parce qu’en s’équipant bien et en choisissant bien les lieux, le camping prend une toute autre dimension.

La tente

Quand on campe au moins une fois par an, ça vaut le coup d’acquérir un grand format de tente, avec une chambre pour chacun, de l’espace de rangement et surtout, une tente dans laquelle on peut se tenir debout partout. Cerise sur le gâteau, la Air Second Family 6.3 XL de Décathlon se gonfle! Après 10 bonnes heures de route, pas besoin de se contorsionner dans tous les sens pour la monter: la structure est composée de quatre arches qui se gonflent. Il suffit d’ajouter quelques sardines de sécurité mais elle est rapidement opérationnelle, et ça, c’est très confortable.

DSC_2067

Photo: mon atelier déco

Après, dans cette tente, vous avez franchement de la place. On a choisi ce modèle car il permet de mettre les enfants dans une chambre (dans laquelle on parvient à placer aisément un matelas pneumatique deux personnes), tandis que Loulou et moi avons pris la grande. Celle-ci se divise en deux si on a besoin d’une troisième chambre. Mais là, ça nous a permis d’avoir une espèce de suite parentale avec dressing… Classe, non?

DSC_2254

Photo: mon atelier déco

DSC_2255

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Au centre, on peut aisément placer son frigo (on en loue un sur place) et l’armoire contenant les ustensiles pour les repas et les réserves alimentaires. Ce qui permet d’avoir deux vrais meubles sur lesquels ont peut poser 2-3 choses à garder à portée de main. Les poches permettent également d’organiser son rangement: une pour les bavoirs de Camille, une autre pour les crèmes solaires, les lampes de poche…

Pratique aussi: les paniers du marché qui servent au rangement utile et joli à la fois…

DSC_2247

Photo: mon atelier déco

DSC_2286

Photo: mon atelier déco

DSC_2292

Photo: mon atelier déco

À table

La vaisselle en plastique en camping? Quelle drôle d’idée… Ici on a opté pour la mélanine (Rice) et le bambou (Hema). Cette vaisselle est incassable, légère et les jolies couleurs nous permettent de dresser de belles tables.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

DSC_2054

Photo: mon atelier déco

La table justement, c’est un modèle ultra pratique car très compact une fois replié, fournie avec des tabourets mais nous on complète avec des fauteuils plus confortables .

DSC_2071

Photo: mon atelier déco

Le confort/le sommeil

Avec un bon matelas pneumatique bien gonflé, je n’ai jamais mal au dos sous tente… Pourtant je suis sensible à ce niveau. Les enfants aussi partagent un matelas pneumatique deux personnes et nous ont même offert des mini grasses mat’ 😉 À nouveau les Air Second de Décathlon se gonflent en un rien de temps, avec le même gonfleur que la tente (ce qui est plutôt pratique)

Pour la sieste, deux options s’offrent à nous: sortir le matelas ou… Installer le hamac… Sur l’île sur la Sorgue où se situe notre camping, il y a assez d’arbres pour tout le monde. Alors on n’a pas eu de mal à placer le nôtre, bien à l’ombre.

DSC_2565

Photo: mon atelier déco

DSC_2561

Photo: mon atelier déco

fb

Photo: mon atelier déco

Le cadre

Tous les campings n’ont pas pour objectif d’entasser les vacanciers et de leur imposer les cours de zumba ou les karaokés jusqu’à pas d’heure. On a toujours recherché des campings à taille humaine, calmes, proches de la nature et propres. On en a déjà fait plusieurs mais celui-ci est tellement parfait qu’on y revient chaque année depuis quatre ans. La Coutelière est en bord de Sorgue, possède une jolie double piscine assez calme et est super bien situé entre Lagnes, L’Isle-sur-la-Sorgue et Fontaine-de-Vaucluse. Il y a des arbres, donc de l’ombre et des cigales, les proprios font hyper gaffe à la planète, ils diffusent les matchs de l’Euro mais après 23h, tout est calme. Enfin, ils s’assurent à longueur de journée que les sanitaires soient nickels… Et ils le sont! Bref, c’est une bonne adresse mais je suis sûre qu’il y en a plein d’autres qui poursuivent les mêmes objectifs. L’an dernier, on en cherchera d’ailleurs un autre car on commence à bien connaître par ici et on a envie de varier les décors. Ce sera sans doute à la montagne…

En attendant, durant ces 15 jours, on a vraiment savouré les plaisirs qu’offraient celui-ci: aller voir les canards, se poser pour lire, discuter, aller voir des spectacles du festival d’Avignon, au marché, nager puis bien manger, tisser, vivre… dehors… tout le temps dehors. Et au final, c’est ce qui nous plait le plus en camping: on est dehors, on est ensemble, y’a pas d’écran, il y a juste nous et… la nature.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo : mon atelier déco

Photo : mon atelier déco

DSC_2499

Photo: mon atelier déco

Merci à Decathlon Belgique pour cette collaboration

Si vous ne m’avez plus lue ces 10 derniers jours, c’est parce qu’on est allés découvrir le printemps dans le Vaucluse. C’est une région qu’on adore mais  qu’on connaissait moins en cette période. Au final, on s’est régalés !

Une semaine en pleine nature, à Méthamis, entre les bois, les vignes, et les cerisiers en fleurs …

Au coucher comme au lever du soleil, la vue est inimitable

Même quand quelques nuages s’ajoutent au décor , les couleurs sont sans pareil ! A Beaumes de Venise, Monieux et Gordes …

Autre surprise : même sans la moindre feuille, les vignes à perte de vue font rêver !

Ces vacances, ça nous a aussi donné envie de nous remettre à la rando. Test du sac à dos dans les Gorges de la Nesque, ou encore dans l’incontournable Colorado provençal, presque désert ce jour-là.

 

Basile et ses cousins, Adam et Louise, tout comme leurs parents, « se sont régalés » (avec le petit accent du sud, c’est l’expression parfaite !)

J’ai fait quelques chouettes achats aussi, grâce aux excellentes adresses de Lau, je vous montre bientôt ! ;o)

Déjà 2 semaines qu’on est rentrés de vacances et je ne vous ai même pas encore montré nos jolies promenades provençales ! Aujourd’hui, je répare ça et je vous montre (dur dur la sélection photos !) ;o)

Saint-Rémy, une place plein de charme

Basile qui prend la pose sur la fontaine

Les Baux-de-Provence, on aime y retourner mais tôt le matin, avant la foule.

L’abbaye de Montmajour, jour de mistral … En haut, on a bien failli s’envoler, mais ça vaut le coup !

Le pont du Gard sous les nuages mais sans la pluie (ouf). Il fallait le voir ! (mais 15 euros de parking, c’est abusé quand même)

Maintenant, les autophotos, c’est à 3 ;o)

Pas très loin de là, à Castillon-du-Gard, on regrette pas le déplacement : un vieux village adorable …

Bien moins envahi de touristes …

Où j’ai flashé sur ce petit café à l’ancienne …

De là, la vue sur le Pont du Gard est quand même vachement plus … Convaincante !

Poursuite de la balade dans cette région si chère à Laurence : le Lubéron. Et plus précisément le petit Lubéron où on a choisi d’aller voir Bonnieux. Sa vue imprenable …

Vue sur le Mont Ventoux aussi

Les ruelles pentues

Puis on a poursuivi la journée dans la forêt des Cèdres … La nature telle qu’on l’adore !

Bucolique …

Avec des cabanes de minots

Et un ptit bonhomme qui se fait très bien au climat provençal

Porté par son papa !

C’est pas tout, j’ai aussi adoré retourner à Arles

Et à Avignon encore plus ! Le premier jour du festival, quand tout s’anime, quand les affiches envahissent les murs, quand on ne sait plus où regarder !

Enfin, la Camargue ne nous a pas déçus ! Le côté sauvage des lieux, les oiseaux, la mer, et surtout … La pointe de Beauduc ! 10 km de « piste » pour arriver sur une plage immense où une poignée de Belges s’installent l’été, face à le mer pour faire du kitesurf. Il y a aussi les cabanons des gens qui vivent là à l’année. Une ambiance tout particulière règne là-bas, c’était vraiment chouette ! (Il manquait juste les 2 restos de poisson renseignés par mon vieux Lonely planet … Un peu trop vieux pour être fiable sans aucun doute)

C’était de très belles vacances ! L’an prochain, c’est décidé, on part 3 semaines ! ;o)