On va bientôt installer la chambre de mon grand au grenier et mon atelier dans sa chambre actuelle. Ce sera le chantier maison des prochaines semaines. Si quelques travaux sont nécessaires pour sa nouvelle chambre, du côté de mon installation dans mon nouvel espace, je n’aurais pas grand chose à faire, seulement un peu de peinture, quelques achats de meubles de rangement, et surtout de la déco. Et là, Pinterest est mon ami ! Je m’amuse depuis des semaines à composer l’aménagement et le style parfait pour cet espace de travail/création.

D’abord, je voudrais pouvoir stocker tout mon matériel car actuellement, je case mes tissages, macramés, pelotes, jeans à découper et autre bocaux récup’ dans tous les coins de la maison. Dans mon atelier, je pourrai investir les murs, et laisser une tringle avec un macramé en attente ou un tissage commencé posé sur la table sans gêner le quotidien ou devoir tout replier le soir. Aussi, je pourrai profiter de la lumière et du calme pour passer du temps rien qu’à mon activité créative… Voici donc une bonne dose d’idées pour un espace créatif.

Un bureau tréteaux

Pratique, il permet d’être allongé si on veut installer un 2e poste de travail. Puis, qui dit atelier, dit forcément tréteaux, non ?

Photo: Le Petit Studio’s Minneapolis via The every girl

Des étagères pratiques

Pour avoir tout le matériel à portée de main, au-dessus du poste de travail, on installe des étagères murales pour y poser tout ce dont on a besoin

Photo : dean & jeska hearne of the future kept via SF Girl

Photo : Studio Meez via Transito Initial

Une étagère spéciale laine

Comme chez Morganours, on créée une étagère à l’aide caisses en bois pour y ranger toutes ses pelotes. Ça, ça me fait kiffer !

Photo : Morganours

Un mur fort

Tapisserie ou couleur forte, je n’ai pas encore tranché. Mais ce qui est sûr, c’est que 3 murs seront blancs, comme le sol et le plafond, alors on peu s’offrir un mur plus voyant. Vous en pensez quoi ? Sur cette photo, j’aime aussi les meubles chinés qui apportent une touche bohème à l’atelier.

Photo : Sofia Jansson via keltainen talo rannalla

Un grand moodboard

Celui-ci est en liège, mais il peu très bien être dans le même bois que la planche du bureau. Quoi qu’il en soit, j’aurai dans on atelier un support sur lequel épingler toutes mes inspirations.

Photo : Binti Home

Une vraie lampe de bureau

À chiner très prochainement, une belle lampe de bureau orientable, comme celle-ci !

Photo : Mikkel Adsbøl via Emmas Designblogg

Une tringle spéciale macramé

Voire deux… Une pour exposer, l’autre pour travailler

Photo : Melanie Rieders via Apartment Therapy

Des plantes

Dans un espace créatif, lumineux, et adorant les plantes, mes macramés d’expo seront évidemment bien garnis… pour rendre cet atelier vraiment agréable.

Photo : Instagram Margo Hupert

Quelque chose me dit que quand mon mari lira cet article, il me réclamera son coin pour s’y installer lui aussi 😉

Si je suis un peu absente du blog en ce moment, c’est pour plusieurs raisons… Je traverse une période de tumulte qui fait que j’ai envie de me ressourcer auprès de ceux que j’aime. Et puis, j’ai cette furieuse envie de mener à bien un véritable projet qui me ressemble, que je cogite et transforme depuis des mois.

J’y ai bien réfléchi, j’étais lancée puis j’ai changé d’avis et pris une autre direction. Cette fois, je sais que c’est la bonne parce que les moments difficiles que je traverse en ce moment m’a amenée à réfléchir sur moi, à “me nourrir” (comme le dit si bien mon amie Anne), et surtout, à prendre confiance en moi. C’était difficile mais je sais où je vais et je fonce, parce que c’est ce qui me fait vibrer.

Photo: monatelierdeco

Je ne vous en dis pas trop pour le moment mais j’espère vous en dévoiler un peu plus très rapidement. D’ici là, je vais tenter de vous écrire enfin le récit de notre voyage à New York avec les kids, car on me l’a demandé.

Puis, dans les prochains jours, je partagerai avec vous mes inspirations pour aménager une chambre de grand garçon dans les combles, mais aussi un atelier pour créer en toute sérénité. Oui oui, je compte mettre mon fils au grenier et installer mon espace à moi dans sa chambre. Mais je vous rassure, il est d’accord. 

À très vite

Et si vous voulez me suivre d’une manière un peu plus régulière, rejoignez-moi sur Instagram : gwen_monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Avant de m’envoler quelques jours pour New York, je voulais vous proposer un petit DIY, ça faisait longtemps. Alors je me suis amusée à créer une suspension murale dans l’esprit du macramé. Vous pouvez l’adapter à votre goût en choisissant d’autres coloris ou motifs, mais voilà les bases.

Photo: monatelierdeco

Matériel nécessaire :

– Un bâton ramassé dans les bois, préalablement poncé (le mien était déjà débarrassé de son écorce)
– Du fil coton de 3,5 cm d’épaisseur
– De la laine de la couleur de votre choix
– Une aiguille à laine
– Des ciseaux
– Un mètre

Marche à suivre :

Coupez des fil en biais et pliez-les en deux. J’en ai découpé 12 (entre 100 cm et 200 cm). Comptez environ 4 cm de plus pour chacun.

Photo: monatelierdeco

Nouez-les au bâton grâce au nœud à tête d’alouette. Pour cela, passez les deux bouts dans la pliure.

Photo: monatelierdeco

Serrez les nœuds pour qu’ils collent au bâton. Il suffit de tirer sur le double fil. Équilibrez-les pour qu’ils soient à intervalle régulier sur le bois.

Photo: monatelierdeco

Coupez un grand brin de laine et nouez-le perpendiculairement au fil de coton, en faisant un nœud à tête d’alouette.

Photo: monatelierdeco

Commencez à enrouler la laine autour du fil de coton, en passant à chaque fois dans la boucle avant de resserrer.

Photo: monatelierdeco

Si vous voulez faire un triangle comme j’ai fait en vert et en jaune, comptez le nombre de nœuds que vous faites et réduisez de deux sur le fil suivant, puis de nouveau de 2 sur celui d’après, et ainsi de suite, jusqu’à arriver à 2.

Photo: monatelierdeco

Rentrez le fil restant grâce à une aiguille à laine.

Photo: monatelierdeco

À la fin, ajustez pour former les triangles en faisant glisser doucement les nœuds colorés sur le fil de coton, vers le haut ou vers le bas. Vous pouvez aussi former des barrettes colorées parsemées ça et là, comme je l’ai fait en gris.

Photo: monatelierdeco

Enfin, utilisez votre mètre ruban pour découper un beau biais.

Photo: monatelierdeco

J’ai volontairement choisi de ne pas mettre trop de couleurs pour qu’on voit encore le coton, mais rien ne vous empêche d’en utiliser plus, pour une suspension plus colorée.

Photo: monatelierdeco

 

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Cette année, Noël prend une saveur toute particulière. Parce que comme beaucoup de gens à un moment donné de leur vie, j’ai traversé une tempête ces dernières semaines. C’est pour cela que j’ai été moins présente sur le blog et les réseaux sociaux. Mais hauts les cœurs! L’heure est à l’apaisement désormais, et l’envie d’aller de l’avant, se poser, se ressourcer, et de … ralentir.

On parle beaucoup de cette tendance “slow”, mais j’ai parfois du mal à la mettre en application. Là, pendant ces deux semaines de congé, ce sera le cas. D’où mon envie très naturelle de revenir vers vous avec des photos de beaux intérieurs, et des articles consacrés aux objets et créations qui rendent nos maisons plus belles. Pour inaugurer ce “renouveau”, je vous fais voir comment j’ai conçu ma déco de noël cette année. Tout en simplicité, avec un sapin orné de mini macramés (et de pompons réalisés par le passé).

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Dans ce petit coin où j’ai installé le sapin, il y a mon étagère préférée, que j’adore redécorer en fonction de mes humeurs. J’y ai installé mes bougies préférées : celles de chez Superbien qui sentent trop bon, et celles que j’ai faites en macramé. Grâce à cette technique que j’adore de plus en plus, j’ai également créé une guirlande de fanions (inspirée par la talentueuse Mostri Mostrini), et puis j’ai suspendu une guirlande et une étoile en papier. Les petites étoiles posées près des bougies, je les ai fabriquées en découpant des étoiles à 6 branches dans du papier noir, que j’ai ensuite imbriquées.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Au pied du fauteuil, j’ai fait migrer une dame Jeanne du jardin vers le salon, dans laquelle j’ai plongé une guirlande lumineuse. Et sur la table, j’ai déposé une belle assiette (de chez Superbien à nouveau), sur laquelle on peut changer la déco en fonction de son envie. Déco tendance oblige, on met une ou plusieurs branches d’eucalyptus sur son centre de table.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

J’aurais encore voulu faire d’autres choses, mais le temps m’a manqué. C’est pas grave, je garde les idées pour l’an prochain… Oui, j’ai aussi décidé de relativiser. Ça fait partie de mes résolutions pour 2018.

À suivre sur monatelierdeco: l’avant-après de la chambre de ma fille, qu’on a totalement refaite > Je vous montre tout ça entre Noël en Nouvel An, vous serez là? 😉

D’ici là, je vous souhaite de merveilleuses fêtes de noël!

Je ne suis pas très très productive en ce moment car je suis en production intensive de tissages et de macramés pour le marché de noël de Godinne auquel je participe le 16 décembre.

Mais cette thématique de notre collectif Belgomums me tenait fort à cœur: en novembre, le Hygge a plus que jamais sa raison d’être. Vous avez peut-être lu ce fameux bouquin qui vante cet art de vivre à la danoise. Je ne vais pas toute vous réexpliquer, mais plutôt vous montrer comment ça s’applique à la maison. Sur base du manifeste du Hygge, je me concentre sur 5 points essentiels…

Photo: monatelierdeco

Refuge

Face à l’hiver qui s’installe, et face au climat un peu morose qui peut l’accompagner, j’apprécie particulièrement de me poser dans mon canapé ou mon fauteuil avec mes miens. J’ai énormément de mal à lâcher prise, prendre du temps pour moi, ou juste me poser. Pourtant, depuis le congé de Toussaint, je m’offre ces petits moments. Souvent c’est le samedi ou le dimanche après-midi, à l’heure où loulou et Camille font la sieste. Avec Basile, on adore se mâter un Disney ou mon émission de déco favorite (la maison France 5) blottis dans le canapé.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Ambiance et confort

À ce moment-là, généralement, on allume des bougies, on se blottit dans les coussins en velours, le plaid (home made) sur les genoux, et le téléphone dans une autre pièce (pas à chaque fois mais le plus souvent, oui). La douceur et la chaleur, la belle lumière des bougies, leur odeur (fleur d’oranger naturelle pour le moment)… c’est plaisant. Parfois, ce n’est qu’une petite heure, mais c’est déjà bénéfique.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Plaisir

On se fait plaisir avec des choses sucrées. Je ne cuisine pas, sauf la pâtisserie. Et ça fait partie des principes du Hygge de prendre du temps pour ça: le “fait maison”. Assez bizarrement, l’été, je ne pâtisse pas beaucoup… mais je me rattrape l’hiver. En ce moment, j’ai des envies de cougnous et de galettes! Basile est adepte du chocolat ou du verre de lait devant le Disney, et moi je suis une grande adepte du café: sa chaleur et son goût sucré me rassurent.

Sur cette photo, du cake à la purée de châtaignes, ramassées dans les bois lors d’une balade dominicale…

Photo: monatelierdeco

Être ensemble

Qu’on s’offre ce moment à deux Basile et moi, ou à 4 avec la petite sœur et le mari, le but, c’est d’être ensemble et de prendre le temps de se parler aussi, de choses légères, et de rire bien sûr, on de se raconter des secrets, faire des jeux de société…

Photo: monatelierdeco

Un intérieur Hygge

Enfin, pour rendre son intérieur Hygge, on joue sur plusieurs aspects qui trouvent naturellement leur place chez moi: les bougies, les éléments évoquant la nature (les plantes notamment), le bois, les livres (moi c’est surtout les beaux magazines), les textures, le vintage et les couvertures et coussins. Bien sûr, quand on peut avoir le feu de cheminée en prime, c’est le top. Chez nous, les cheminées ont été enlevées malheureusement, mais quand on a ça en plus, c’est le top.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Et vous, le Hygge, ça vous parle? Si vous voulez approfondir la méthode, je vous suggère de découvrir le guide Hygge Thérapie: ou comment adopter l’art de vie à la danoise. Ce sont mes deux copines blogueuses de La vie en plus joli qui en sont les auteures… Je ne l’ai pas encore découvert mais j’ai hâte de le faire… Bravo les filles!

Ceux qui me suivent sur Instagram ont témoigné de tellement d’enthousiasme face à mon grand macramé réalisé pour le salon Marry Me que j’avais envie de le partager avec vous dans un petit article. Lorsque la décoratrice florale et co-créatrice de Marry Me, Valentine Dormal, m’a “challengée” en me demandant de réaliser une grande pièce, j’ai directement accepté, même si je ne m’étais encore jamais lancée dans un si grand macramé.

Puis je me suis posée de nombreuses questions sur la longueur de la corde, son épaisseur, le support à utiliser et les motifs… Je me suis lancée dans une première pièce avec de la corde un peu trop fine, qui m’a donné pas mal de fil à retordre. Puis j’en ai commencé un second, avec du fil plus épais, des nœuds plus larges, imaginant que ce serait beaucoup plus simple pour Valentine d’y insérer des fleurs. Je l’ai trouvé trop fin par rapport à sa longueur, alors j’ai trouvé une solution pour l’élargir et que ça reste beau.

Sur un mur de briques bien éclairé, devant une table superbement décorée par Valentine et (Ma Belle Vaisselle pour la vaisselle), le résultat est juste top. Vous remarquerez que les chaises des mariés ont aussi été décorées à l’aide de macramé.

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

J’ai pris goût à la réalisation de grandes pièces, je pense que je vais vite recommencer. Je vous montre bientôt plus de photos sur ma page FB, Instagram et Pinterest (si vous ne me suivez pas encore, c’est le moment ;-))