Les randos de 10 km, c’est désormais “easy doing” pour nos kids. Basile et Camille ont peu à peu acquis les capacités nécessaires en matière de marche. Du coup, on en profite pour se faire des week-ends entiers consacrés aux sentiers dans les bois et campagnes. Et étant donné les réactions hyper enthousiastes que j’ai reçues suite à mes publications et stories sur Instagram, voici un article détaillant les 2 magnifiques randos dans les Hautes-Fagnes fin août.

C’est très différent des caillebotis qu’on peut trouver dans cette région, et qui sont régulièrement pris d’assaut les week-ends. Ici, on plonge dans les bois et petits sentiers plus “confidentiels”.


La Warche par les crêtes et la vallée

Il existe plusieurs variantes à cette boucle. Celle que nous avons expérimentée fait 13 kilomètres mais il est possible de prolonger jusqu’au château de Reinhardstein (que nous avions déjà visité à une période beaucoup moins touristique) ou même jusqu’au lac de Robertville. Nous avons entamé notre tour à hauteur du camping du Moulin à Malmedy/Bévercé.

Ça grimpe, mais c’est normal : la vue, ça se mérite. Et très rapidement, on découvre de très joli panoramas sur les forêts de sapins. On a même pu assister au travail d’un bûcheron qui abattait un immense arbre malade… Impressionnant !

Les vues se succèdent, certains passages se font le long des champs et le temps file à toute vitesse dans ces paysages dignes de ceux du Seigneur des Anneaux ! Lorsque vous retrouvez la rivière, il n’y a plus qu’à la longer et savourer.

Infos pratiques :

Point de départ : camping du Moulin à Bévercé/Malmedy
Balisage : losanges verts
Distance : 13 km
Difficulté : dénivelé moyen

Du rocher de Warche au rocher de Falize

Direction Belleveaux, sur les hauteurs de Malmedy pour cette 2e rando. On se gare près de l’école et on prend la route qui va vers la maison Maraite (maison à colombages qui date du 16e siècle), on passe à gauche de celle-ci et on suit la route. Sur notre gauche se dessine l’Amblève, puis rapidement, un paysage des plus bucolique.

Après avoir passé le pont de l’autoroute puis quelques maisons, on arrive au rocher de Warche, surplombant l’Amblève et sa vallée. C’est un magnifique point de vue, idéal pour s’arrêter quelques instants.

Pour rejoindre l’itinéraire balisé (losanges jaunes), il faut revenir sur ses pas jusqu’au pont d’autoroute et tourner à gauche juste après l’avoir passé. Commence alors un magnifique sentier dans les bocages, le long de la Warche  (oui, on passe de l’Amblève à la Warche) que vous suivrez pendant un moment.

Cela grimpe ensuite un peu et vous allez atteindre un croisement. À nouveau, un petit aller-retour hors balisage est nécessaire pour rejoindre le 2e point de vue de la rando : le rocher de Falize. La vue est à couper le souffle. Il ne vous restera plus qu’à redescendre tranquillement sur Bellevaux pour terminer votre promenade, empruntant les petits chemins de campagne. Le “buccolisme” à son paroxysme !

Infos pratiques :

Point de départ : école de Bellevaux
Balisage : losanges jaunes
Distance : 12 km
Difficulté : aucune difficulté technique particulière

Nous avions volontairement choisi des randos assez différentes pour ce week-end de marche. La 1e conviendra plus aux amateurs de forêt, la seconde à ceux qui aiment les bocages et campagnes. J’ai autant aimé l’une que l’autre et je serais bien incapable de choisir 😉

Conseils pour la rando (avec les kids)

On n’est pas encore spécialistes mais il y a quelques essentiels à retenir :

* Bonnes chaussettes et bonnes chaussures : investissez dans des chaussettes de rando de qualité et des chaussures à la bonne taille, pas trops grandes, ni trop petites. Votre enfant doit vraiment être à l’aise dedans, c’est primordial.

* Emmenez de quoi vous requinquer : un pique-nique mais aussi des biscuits et des fruits. Nous, on ne se met pas de contraintes au niveau du temps : on met la journée s’il faut, mais on fait des haltes régulières quand les enfants ont faim, pour grignoter, observer, s’amuser. N’oubliez pas qu’il faut du carburant pour avancer.

* Prévoyez de l’eau, beaucoup d’eau ! Manger, marcher, grimper, ça donne soif. Encore plus s’il fait chaud (c’était notre cas ce week-end là)

* La marche ne doit pas être contraignante : quand Camille fatigue, son papa la porte quelques instants sur ses épaules, on lui donne la main, on chante… Bref, on oublie la “lassitude” des km qu’elle commence à ressentir.

* Munissez-vous d’une carte. Nous avions celle qui reprend les randos du coin mais les cartes IGN sont idéales aussi. En tout cas, ne vous fiez pas trop à votre smartphone car non seulement la 4G ne passe pas partout, mais en plus, c’est un peu dommage en pleine nature d’avoir le nez dans son téléphone (il y a d’autres choses à regarder, vous pouvez me croire !)

* Dernier conseil : s’il y a un investissement à faire, c’est dans un bon sac à dos de rando, qui permet de porter les charges sur les hanches en partie grâce à une ceinture ventrale. Le mien est également aéré dans le dos : il ne colle pas au dos donc on ne se retrouve pas avec le dos trempé lorsqu’il fait chaud. J’ai choisi une marque française qui fabrique son équipement de manière équitable et responsable, pour coller au mieux avec nos convictions. C’est un petit investissement mais c’est important de se répartir les charges et de ne manquer de rien. Pas de raison que loulou porte tout 😉

Le logement

De nombreuses personnes m’ont demandé de partager mon bon plan air bnb, voici le lien de cette cabane canadienne de rêve. Elle se trouve à Hockai, à quelques minutes de Francorchamps, elle est super bien située. Elle est aussi très bien équipée (il y a même un chat adorable, Oliver), vraiment propre, et le prix demandé pour la location est très raisonnable.

Photos : ©monatelierdeco
Photos non-libres de droit
Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans mon accord écrit