Remonter une rivière les pieds dans l’eau, progresser dans des gorges étroites, construire un cairn, humer l’odeur des cèdres majestueux, se baigner sur une plage du bout du monde… Voilà ce que je vous propose dans cet article. Après les Hautes-Fagnes, on continue de s’évader avec les kids. On a choisi d’explorer des coins de Provence préservés, en pleine nature, lors de nos vacances. On leur a promis de vivre des aventures, et ça n’a pas loupé.

Hiking les pieds dans les Gorges du Toulourenc

Quand on a proposé aux enfants de faire une randonnée les pieds dans l’eau, ils ont d’abord été surpris. Mais l’idée de marcher toute une journée dans la rivière et pique-niquer sur une petite plage de galets a fini de les séduire. On les a emmenés aux gorges du Toulourenc, un lieu splendide mais malheureusement pris d’assaut les dimanches et en plein mois d’août. Le lundi 1er juillet était donc la date parfaite pour en profiter au calme. Normalement, il y a possibilité de faire une boucle et de revenir par le haut des gorges, mais on a préféré faire demi-tour une fois arrivés au fond car il faisait très chaud,  autant rester dans l’eau.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Soyons clairs : pour effectuer ce genre de rando, il vaut quand même mieux avoir au minimum des baskets. Les tongs, tu oublies, c’est trop dangereux. Même en baskets, je suis parvenue à me casser la g*** et me suis retrouvée avec un gros bobo sur le genou pendant toutes les vacances. Il faut aussi se préparer à gravir des rochers en remontant les rapides. Si Basile bondissait fièrement de l’un à l’autre, j’étais plus inquiète pour Camille, encore petite, mais elle s’en est bien sortie.

Après, marcher 8 km les pieds dans l’eau, ce n’est pas comme marcher 8 km dans les bois, c’est plus crevant. Il y a aussi des passages où tu as de l’eau jusqu’à la taille, mais c’est plutôt agréable avec la chaleur. Bref, j’espère que les gens vont continuer à respecter ces lieux absolument uniques… On s’est arrêtés sur une petite plage de galets pour pique-niquer, on a fait des ricochets et observé papillons et libellules se poser sur les rochers tout lisses, comme poncés par l’eau, le vent et le temps.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Se faufiler dans les Gorges de Régalon

À la différence des précédentes, celles-ci se font au sec : à cette période de l’année, il n’y a pas d’eau. Pour y accéder, tu marches parmi les oliviers puis tu pénètres dans les gorges, entre 2 rochers. Il y a des passages très étroits et donc très sombres et très frais, c’est assez déboussolant et tellement impressionnant ! Il y a également plusieurs grosses pierres à passer, mais cette fois, Camille a fait preuve d’une aisance impressionnante.

À un moment, on a cru qu’on ne passerait pas car c’était quand même assez haut. Mais derrière, il y avait une belle récompense à notre effort : une grotte très très ancienne dans laquelle les visiteurs montent un petit cairn. Il s’agit de petits monticules de pierres comme on en trouve à la base au Tibet, pour indiquer les changements de direction. Un peu plus loin, on arrive au bout des gorges. Il y a moyen de poursuivre la randonnée ou de faire demi-tour, ce qu’on a fait. Ce genre d’endroit, tu y passes volontiers à 2 reprises pour bien profiter de la beauté des lieux.

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Respirer et ralentir le rythme dans la forêt des cèdres

À 727 mètres d’altitude, près de Bonnieux, l’un des plus jolis villages du Lubéron, se trouve la forêt des cèdres. 3 itinéraires sont proposés dans ce bois où une odeur toute particulière, celle des cèdres, se dégage. C’est un magnifique endroit au calme et un peu à l’abri de la chaleur grâce aux grands arbres. On s’est perdus en voulant enchaîner 2 itinéraires, du coup, on a marché près de 14 km ce jour-là. Mais cette vue splendide sur le Lubéron valait le coup !

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Sachez, si vous voulez vous y rendre, que ces promenades ne présentent aucune difficulté particulière. Il faut juste prendre garde avec les enfants, qu’ils ne s’approchent pas trop du bord. Vous y croiserez peut-être des pierres assez originales, faisant penser à des animaux, un peu comme une expo en pleine forêt. 

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Se poser sur la plus belle plage du monde

Une plage du bout du monde… En Camargue, réservée aux initiés. Ce que je veux dire par là, c’est que tout est fait pour qu’on y accède pas si facilement à ce lieu incroyable. La nature doit être préservée à cet endroit, situé dans une réserve naturelle. Là, pas de plage surveillée, de bouées, de maîtres nageurs, de marchands de glace ni même de bruit. Juste une poignée de kitesurfeurs qui attendent le bon moment pour s’éclater sur leur planche. Et quelques baigneurs qui ont toute la place nécessaire pour se sentir seuls au monde.

Pour accéder à la pointe de Beauduc, il faut faire 8 km de piste et des blocs de béton ont été placés à l’entrée du chemin pour que les camping-cars et véhicules de plus de 2 mètres de large ne passent pas. Le bivouac est permis pour ceux qui veulent assister à un coucher ou lever de soleil unique.

On y est allés début juillet, c’était d’un calme absolu et c’est tant mieux… On a beaucoup de mal à profiter du bord de mer sur une plage surpeuplée. Là, on avait l’embarras du choix pour se poser. Et puis, sur la piste qui y mène, le défi était de trouver des flamands roses, la plupart du temps présents sur les bras de mer. Malheureusement, on n’en n’a pas vu cette fois (il y a 9 ans, lors de notre 1e fois à Beauduc bien!), il faudra revenir pour les montrer aux enfants !

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

Photo : monatelierdeco

J’espère que ces 4 explorations t’ont plu et t’ont donné envie de partir à l’aventure, avec ou sans tes kids. Promis, dans le prochain article, je reviens avec de la déco !

Photos : ©monatelierdeco
Photos non-libres de droit
Merci de ne pas les reproduire ou les utiliser sans mon accord écrit