Ceux et celles qui me suivent sur Instagram en avaient eu un aperçu/teasing: on a totalement refait une chambre pour Camille. Auparavant, c’était la chambre de Basile, puis c’est devenu notre chambre, et ça a été leur salle de jeu quelques mois, alors qu’ils partageaient la chambre située juste à côté. Mais notre grand a exprimé sa volonté d’avoir une chambre rien qu’à lui, et on a estimé qu’à 3 ans et demi, il fallait également à Camille son univers rien qu’à elle. Les peintures Levis a été notre partenaire dans cette grande opération.

La visite d’une coloriste Levis

Tout a débuté avec une spécialiste en couleurs Levis, qui est venue à la maison découvrir l’espace à peindre. On a discuté et elle nous a orientés vers des couleurs douces, loin du cliché “rose pour une fille”. Ça tombe bien, je n’aime pas ça! Elle a conseillé un bleu-gris clair (Dawn Blue) et un vert, également clair (Mindfull Mint). Deux couleurs très fraîches et lumineuses pour une pièce qui manque justement de luminosité. Elle a ensuite proposé de délimiter l’espace “cabane” sous l’escalier du grenier en le peignant en Basalte (que je définirais comme un gris-taupe, très chaleureux).

La coloriste nous a conseillé de ne pas hésiter à repeindre également les portes, le radiateur et même le rebord de la fenêtre de la même couleur que les murs (afin qu’ils se fondent mieux dans le décor). Enfin, elle nous a suggéré deux couleurs supplémentaires pour des petites touches déco : du Denim Drift (bleu-gris plus soutenu, couleur de l’année 2017, que j’ai aussi utilisé dans un petit couloir du rez-de-chaussée), et du Lollipop (un jaune très frais) pour des accessoires : étagères, caisses en bois pour les livres, etc. J’ai été assez emballée par ses suggestions et ces jolies idées d’utiliser 5 couleurs… qui s’accordent si bien!

Porte de la chambre peinte en Basalte / Photo: monatelierdeco

Petit bureau peint en Denim Drift et Dawn Blue / Photo: Lieven Gouwy

Les travaux

Place aux pinceaux et rouleaux! Nous nous sommes lancés dans de fameux travaux de peinture, à commencer par le plafond qui avait bien besoin d’une couche de blanc. Ensuite, c’était parti pour 2, voire trois couches sur chaque mur/radiateur/porte/objets divers. Monsieur s’est occupé des murs, et moi des petites choses. Pour peindre un radiateur par exemple, 2 couches de laque Dawn Blue ont suffi. Comme il avait déjà été peint, pas besoin de sous-couche. En revanche, pour la paroi du grenier, comme on venait d’un mur bleu nuit (qui avait tendance à virer au mauve), il a fallu sous-coucher. Finalement, ce n’était pas bien compliqué et on avait été bien conseillés par la coloriste. Elle m’avait laissé un plan de bataille assez détaillé des différentes étapes.

La paroi de l’escalier du grenier, peinte en Dawn Blue / Photo: monatelierdeco

Ensuite, pour les objets comme l’étagère, les caisses en bois bibliothèque ou encore le petit bureau de Camille (le DIY est à retrouver ici) et sa boite à matériel de dessin, il n’a fallu que deux couches de laque de la collection Ambiance de Levis. Cette peinture s’applique très facilement et les jouets et petits objets ont rapidement trouvé leur place dans la chambre de Camille.

Mur peint en Mindfull Mint / Photo: monatelierdeco

Caisses bibliothèques peintes en Lollipop / Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo : Lieven Gouwy

Le résultat

Désormais, chacun de nos enfants a son propre univers. Je trouve la chambre de Camille plus lumineuse et plus douce, avec cette touche de jaune Lollipop qui apporte du peps. Et puis, le plus important : elle adore son espace à elle. D’ailleurs, son grand frère aussi vient s’installer dans son coin cabane de temps en temps.

Le coin cabane, Basalte et Dawn Blue / Photo: monatelierdeco

Photo: Lieven Gouwy

Photo: Lieven Gouwy

Mur du fond peint en Mindfull Mint et celui de gauche en Dawn Blue / Photo: monatelierdeco

Mindfull Mint pour faire de beaux rêves / Photo: monatelierdeco

Petit bureau home made avec des pieds Ripaton / Photo: monatelierdeco

Fanion home made et tissage réalisé par Basile / Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Article et travaux réalisés dans le cadre d’une collaboration avec Levis

Cette année, Noël prend une saveur toute particulière. Parce que comme beaucoup de gens à un moment donné de leur vie, j’ai traversé une tempête ces dernières semaines. C’est pour cela que j’ai été moins présente sur le blog et les réseaux sociaux. Mais hauts les cœurs! L’heure est à l’apaisement désormais, et l’envie d’aller de l’avant, se poser, se ressourcer, et de … ralentir.

On parle beaucoup de cette tendance “slow”, mais j’ai parfois du mal à la mettre en application. Là, pendant ces deux semaines de congé, ce sera le cas. D’où mon envie très naturelle de revenir vers vous avec des photos de beaux intérieurs, et des articles consacrés aux objets et créations qui rendent nos maisons plus belles. Pour inaugurer ce “renouveau”, je vous fais voir comment j’ai conçu ma déco de noël cette année. Tout en simplicité, avec un sapin orné de mini macramés (et de pompons réalisés par le passé).

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Dans ce petit coin où j’ai installé le sapin, il y a mon étagère préférée, que j’adore redécorer en fonction de mes humeurs. J’y ai installé mes bougies préférées : celles de chez Superbien qui sentent trop bon, et celles que j’ai faites en macramé. Grâce à cette technique que j’adore de plus en plus, j’ai également créé une guirlande de fanions (inspirée par la talentueuse Mostri Mostrini), et puis j’ai suspendu une guirlande et une étoile en papier. Les petites étoiles posées près des bougies, je les ai fabriquées en découpant des étoiles à 6 branches dans du papier noir, que j’ai ensuite imbriquées.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Au pied du fauteuil, j’ai fait migrer une dame Jeanne du jardin vers le salon, dans laquelle j’ai plongé une guirlande lumineuse. Et sur la table, j’ai déposé une belle assiette (de chez Superbien à nouveau), sur laquelle on peut changer la déco en fonction de son envie. Déco tendance oblige, on met une ou plusieurs branches d’eucalyptus sur son centre de table.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

J’aurais encore voulu faire d’autres choses, mais le temps m’a manqué. C’est pas grave, je garde les idées pour l’an prochain… Oui, j’ai aussi décidé de relativiser. Ça fait partie de mes résolutions pour 2018.

À suivre sur monatelierdeco: l’avant-après de la chambre de ma fille, qu’on a totalement refaite > Je vous montre tout ça entre Noël en Nouvel An, vous serez là? 😉

D’ici là, je vous souhaite de merveilleuses fêtes de noël!

Je ne suis pas très très productive en ce moment car je suis en production intensive de tissages et de macramés pour le marché de noël de Godinne auquel je participe le 16 décembre.

Mais cette thématique de notre collectif Belgomums me tenait fort à cœur: en novembre, le Hygge a plus que jamais sa raison d’être. Vous avez peut-être lu ce fameux bouquin qui vante cet art de vivre à la danoise. Je ne vais pas toute vous réexpliquer, mais plutôt vous montrer comment ça s’applique à la maison. Sur base du manifeste du Hygge, je me concentre sur 5 points essentiels…

Photo: monatelierdeco

Refuge

Face à l’hiver qui s’installe, et face au climat un peu morose qui peut l’accompagner, j’apprécie particulièrement de me poser dans mon canapé ou mon fauteuil avec mes miens. J’ai énormément de mal à lâcher prise, prendre du temps pour moi, ou juste me poser. Pourtant, depuis le congé de Toussaint, je m’offre ces petits moments. Souvent c’est le samedi ou le dimanche après-midi, à l’heure où loulou et Camille font la sieste. Avec Basile, on adore se mâter un Disney ou mon émission de déco favorite (la maison France 5) blottis dans le canapé.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Ambiance et confort

À ce moment-là, généralement, on allume des bougies, on se blottit dans les coussins en velours, le plaid (home made) sur les genoux, et le téléphone dans une autre pièce (pas à chaque fois mais le plus souvent, oui). La douceur et la chaleur, la belle lumière des bougies, leur odeur (fleur d’oranger naturelle pour le moment)… c’est plaisant. Parfois, ce n’est qu’une petite heure, mais c’est déjà bénéfique.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Plaisir

On se fait plaisir avec des choses sucrées. Je ne cuisine pas, sauf la pâtisserie. Et ça fait partie des principes du Hygge de prendre du temps pour ça: le “fait maison”. Assez bizarrement, l’été, je ne pâtisse pas beaucoup… mais je me rattrape l’hiver. En ce moment, j’ai des envies de cougnous et de galettes! Basile est adepte du chocolat ou du verre de lait devant le Disney, et moi je suis une grande adepte du café: sa chaleur et son goût sucré me rassurent.

Sur cette photo, du cake à la purée de châtaignes, ramassées dans les bois lors d’une balade dominicale…

Photo: monatelierdeco

Être ensemble

Qu’on s’offre ce moment à deux Basile et moi, ou à 4 avec la petite sœur et le mari, le but, c’est d’être ensemble et de prendre le temps de se parler aussi, de choses légères, et de rire bien sûr, on de se raconter des secrets, faire des jeux de société…

Photo: monatelierdeco

Un intérieur Hygge

Enfin, pour rendre son intérieur Hygge, on joue sur plusieurs aspects qui trouvent naturellement leur place chez moi: les bougies, les éléments évoquant la nature (les plantes notamment), le bois, les livres (moi c’est surtout les beaux magazines), les textures, le vintage et les couvertures et coussins. Bien sûr, quand on peut avoir le feu de cheminée en prime, c’est le top. Chez nous, les cheminées ont été enlevées malheureusement, mais quand on a ça en plus, c’est le top.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Et vous, le Hygge, ça vous parle? Si vous voulez approfondir la méthode, je vous suggère de découvrir le guide Hygge Thérapie: ou comment adopter l’art de vie à la danoise. Ce sont mes deux copines blogueuses de La vie en plus joli qui en sont les auteures… Je ne l’ai pas encore découvert mais j’ai hâte de le faire… Bravo les filles!

Quand nous avons recherché l’endroit parfait pour fêter notre 11e anniversaire de mariage, ma petite sœur nous a mis sur la meilleure piste qui soit: l’hôtel Naxhelet. Nous avons bénéficié d’un arrangement qui nous a permis de profité au mieux des installations de cet hôtel situé sur les hauteurs de Huy, en Hesbaye.

Si sur le papier, cet endroit m’a plu, c’est avant tout parce qu’il s’agit d’un lieu où on retrouve tout ce qu’on cherche pour un week-end en amoureux : hôtel en pleine nature, déco de chambre à tomber, centre wellness, et restaurant mettant en valeur les produits locaux et de saison.

Sur place, ça s’est confirmé… Et mieux encore! Voici les atouts incontournables du Naxhelet, où nous avons séjourné mi-octobre, le plus beaux week-end point de vue météo de ces 6 derniers mois (j’exagère à peine)

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Design/Architecture

L’architecte liégeois réputé Philippe Valentiny a conservé au mieux ce qu’il fallait garder du château-ferme, qu’il a étendu grâce à des modules plus contemporains… Cette alliance entre l’ancien et le moderne a été faite avec beaucoup de goût. Ce qui m’a flashé également, c’est l’alliance du chaud et du froid : le béton et le bois, le verre, la pierre et la nature environnante s’équilibrent harmonieusement.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Dans les chambres, même constat : la décoration est plutôt masculine mais réchauffée par le bois, les teintes orangées, ou encore les belles matières.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Environnement/Bio

Deuxième axe totalement séduisant pour nous : le respect de l’environnement. Un hôtel en pleine nature dont les propriétaires ont une démarche écologique, cela ne pouvait que me plaire. Cela se traduit de différentes manières. D’abord, la propriété est équipée d’une station d’épuration, de toitures végétales et de panneaux photovoltaïques. Les plantations ont également été réfléchies dans cette démarche et la station météo connectée au système d’irrigation permet d’économiser un maximum l’eau.

Au restaurant, même démarche : du bio, des produits frais et de saison, dans la mesure du possible provenant de producteurs locaux. D’autre part, l’hôtel dispose de son propre potager bio qu’on a adoré découvrir en cette fin de saison. Poisson en entrée, belle pièce de veau en plat, le tout aux légumes de saison… On s’est régalés, c’était extrêmement fin, et le sommelier m’a fait goûter un pinot noir rosé absolument délicieux. (Par contre, je ne vous ai pas fait de photo de mes plats, je suis nulle en la matière, je préfère les photos déco/nature ;-)) Au petit déjeuner, même constat: du choix et surtout des produits très appréciable comme des graines, des noix, des granolas, à déguster avec des yaourts fermiers et des fruits, c’est tout ce que j’aime! Le genre de petit déjeuner qu’on a envie de faire durer encore et encore…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Wellness/Soins bio

Le respect de l’environnement est pris en compte jusque dans l’espace wellness où on a eu envie de s’offrir des soins … bio! Massage du dos en duo à l’huile chaude, suivie d’une soin visage à la tomate pour moi. Les produits utilisés sont naturels, sans paraben, sans conservateurs et sans produits chimiques… En bref, conformes à ma démarche au quotidien.

On a eu énormément de chance avec le beau temps lorsque nous avons été au Naxhelet. Il faisait super doux, très ensoleillé et il n’y avait vraiment pas beaucoup de monde. Profiter d’une infrastructure si jolie un dimanche matin après un copieux petit déjeuner, c’était juste parfait. Et avant nos soins le samedi, on a pu patienter avec des fruits et du thé bio: le genre de petites attentions qu’on ne trouve pas partout et qui est des plus appréciables.

Photo: monatelierdeco

Golf/Nature

On ne s’est pas essayés au golf, mais on a pris beaucoup de plaisir à marcher le long des terrains et à regarder les sportifs à l’oeuvre depuis la terrasse de notre chambre, qui donnait sur le practice. La vue était super agréable…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Vous l’aurez compris, le Naxhelet n’est pas réservé qu’aux golfeurs. C’est un endroit absolument parfait pour ceux qui, comme nous, veulent se ressourcer dans une merveilleux endroit, en pleine nature, où on respecte l’environnement et où on choisit des produits locaux… Tout ça à la fois!

Dernière précision, et pas des moindres : le personnel de l’hôtel est super agréable!

Je ne suis pas très Halloween, le côté commercial, les citrouilles en plastiques et autres horreurs made in China…

MAIS cette année, j’ai eu envie de faire un petit quelque chose avec les enfants. On fera un goûter demain avec deux petits potes à eux,  des cookies chocolat-potimarron-noix de pécan, des financiers et quelques bonbons. Ce week-end, j’ai pris une heure pour créer une déco d’automne/d’Halloween simple et efficace.

Des plantes de saison, des courges du potager à la pelle, quelques macramés noirs et bougies, et le tour est joué… Regardez.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Si quelqu’un a le nom des petites courges dans les macramés, je suis preneuse!
J’avais aussi planté des potirons au potager mais ça n’a rien donné. Je me suis donc rabattue sur ces courges et les potimarrons et c’est pas plus mal 😉

Ceux qui me suivent sur Instagram ont témoigné de tellement d’enthousiasme face à mon grand macramé réalisé pour le salon Marry Me que j’avais envie de le partager avec vous dans un petit article. Lorsque la décoratrice florale et co-créatrice de Marry Me, Valentine Dormal, m’a “challengée” en me demandant de réaliser une grande pièce, j’ai directement accepté, même si je ne m’étais encore jamais lancée dans un si grand macramé.

Puis je me suis posée de nombreuses questions sur la longueur de la corde, son épaisseur, le support à utiliser et les motifs… Je me suis lancée dans une première pièce avec de la corde un peu trop fine, qui m’a donné pas mal de fil à retordre. Puis j’en ai commencé un second, avec du fil plus épais, des nœuds plus larges, imaginant que ce serait beaucoup plus simple pour Valentine d’y insérer des fleurs. Je l’ai trouvé trop fin par rapport à sa longueur, alors j’ai trouvé une solution pour l’élargir et que ça reste beau.

Sur un mur de briques bien éclairé, devant une table superbement décorée par Valentine et (Ma Belle Vaisselle pour la vaisselle), le résultat est juste top. Vous remarquerez que les chaises des mariés ont aussi été décorées à l’aide de macramé.

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

Photos : Valentine Dormal

J’ai pris goût à la réalisation de grandes pièces, je pense que je vais vite recommencer. Je vous montre bientôt plus de photos sur ma page FB, Instagram et Pinterest (si vous ne me suivez pas encore, c’est le moment ;-))