Il existe plusieurs façons de voir les choses en matière de potager. Ici, on a été « baignés » dans le potager : tant mon homme que moi en avons toujours eu un à la maison. Moi j’allais manger les framboises blanches directement sur l’arbre, et je faisais pareil avec la ciboulette et les haricots,. Autant loulou que moi avons passé de longues heures à équeuter les haricots pour qu’ils soient « blanchis » puis congelés. J’adorais les haricots « beurre », de couleur jaune… Bref, vous l’aurez compris, on est tombés dedans quand on était petits et ce n’est pas parce qu’on est devenus citadins qu’on doit faire une croix sur le potager. Au contraire.. A l’heure où on revient au local, au fait maison et qu’on a envie d’éveiller nos enfants aux bonnes choses de la terre, cette opportunité qu’on a eue de cultiver un coin de terre venait à point.

En ce moment, certains ne jurent que par la permaculture ou les potagers en carrés. Ici, pour le potager comme pour le reste, on se laisse guider par le feeling et… la météo! Vu les nombreux jours de pluie qu’on a eus, certains travaux indispensables au bon fonctionnement du potager ont pris du retard, de même que les plantations. Mais on s’adapte et on puise ça et là ce qui se prête bien à notre terrain et notre organisation. Par exemple, avec toute la pluie qu’on a eue, je n’ai pas suivi le principe de permaculture qui demande de passer d’antilimace… Sinon, j’aurais pu faire une croix sur mes récoltes. Par contre, j’ai retenu l’idée de pailler le terrain (je vous montrerai dans le prochain article)

*** Le carnet de bord ***

Avant, j’étais hyper organisée et ne laissais pas beaucoup de place à l’impro… Je suis calmée mais sur certains points, j’ai besoin de contrôler et d’avoir une vue d’ensemble ainsi qu’un peu de recul sur ce que je fais. C’est pour cette raison que j’ai mis au point ce carnet de bord dans lequel je note ce que je plante, quand, en quelle quantité, et les éventuelles observations pour ne plus commettre les mêmes erreurs l’an prochain et réitérer ce qui a bien fonctionné. Si je ne le fais pas, on ne s’en souviendra plus dans un an. Alors, je soigne ces quelques pages qui nous seront bien utiles dans le futur et qui me permette d’y voir clair.

DSC_1958

Photo: mon atelier déco

DSC_1960

Photo: mon atelier déco

*** Inspiration et conseils ***

J’ai failli m’acheter une bible du jardinage mais ces livres-là optent généralement pour une philosophie bien précise (genre, jardiner avec la lune) et cela devient contraignant. Avec ces deux petits bouquins : « Potager en 10 leçons » et « Traiter bio en 10 leçons » permettent d’avoir des conseils de base sans contrainte. Quant au Nest Potager, il permet de voir mois par mois ce qu’on plante et récolte. On retrouve des chouettes conseils de saison, de très belles photos et des recettes alléchantes pour manger des légumes de saison. En plus, ce Nest spécial a été réalisé en collaboration avec la talentueuse Mme Zsa Zsa dont je vous parlais dans le tout premier article de cette série.

DSC_1971

Photo: mon atelier déco

DSC_1976

Photo: mon atelier déco

*** Semis maison ***

L’appui de fenêtre de notre salle à manger est un endroit idéal pour positionner nos semis. Basile a adoré placer les graines dans les petits pots et les recouvrir de terreau depuis le mois de mars. Depuis, tout a bien poussé évidemment et on s’est régalés à observer au jour le jour la croissance de nos plantations. Il était hyper fier de voir qu’on avait finalement des plants de tomates, courgettes, aubergines, haricots, potimarron… bien robustes. ll faut dire qu’avec la pluie abondante à laquelle on a eu droit, on a attendu avant de planter.

DSC_1946

Photo: mon atelier déco

DSC_1948

Photo: mon atelier déco

DSC_1956

Photo: mon atelier déco

Et puis comme chaque année, on s’est fait des jardinières d’aromatiques… Basilic rouge, basilic thaï, coriandre, estragon et ciboulette. Ça complète le romarin, la menthe et la sauge qui sont déjà plantés depuis la fin de l’hiver sur notre muret du fond de la cour.

DSC_1766

Photo: mon atelier déco

Allez, je m’arrête là pour aujourd’hui; j’espère que ces quelques infos seront utiles à certains d’entre vous, et donneront envie à d’autres de se lancer. En tout cas, cette collaboration avec Wolf Garten est à l’origine de nombreuses discussions très enrichissantes sur le potager, notamment avec Laurence et Meggan… j’espère que ça va continuer 😉 À très vite!

En cette fin de week-end, j’avais envie de partager avec vous quelques nouveautés maison que j’aime… À commencer par ce miroir Deknudt chiné à Waterloo. J’ai flashé sur la forme de rectangle aux coins arrondis, sa taille parfaite pour être posé sur mon buffet de salle à manger, la couleur du bois et les ombres noires sur les bords. À vrai dire, j’allais à cette fameuse brocante avec le souhait de trouver un miroir pour remplacer celui sans beaucoup de caractère que j’avais avant, et j’ai été servie. En plus, je me suis rendue compte que c’était une marque belge qui existe depuis de nombreuses années et qui fabrique ses miroirs en Belgique!

Photo: mon atelier déco

DSC_1895

Photo: mon atelier déco

DSC_1901

Photo: mon atelier déco

DSC_1902

Photo: mon atelier déco

Par contre, j’ai été déçue d’apprendre que j’ai été à la dernière la brocante de Waterloo… La légendaire brocante du Bigg’s est désormais SDF… J’ai entendu dire qu’elle allait migrer à Nivelles, ce qui serait pas mal pour nous, mais j’ai un peu peur que cela ne soit plus pareil…

Passons à la suite… La semaine passée, j’ai aussi participé à mon 1er marché des créateurs. je vous en parlerai bientôt parce que ça vaut le coup mais je vous montre d’abord le fabuleux travail de Pauline k. et de Céline de Bilpaper avec qui j’ai passé une chouette soirée… j’ai ramené de jolies cartes et un cadre à poser « indien » qui ont rapidement trouvé leur place.

DSC_1911

Photo: mon atelier déco

DSC_1917

Photo: mon atelier déco

DSC_1920

Photo: mon atelier déco

Enfin, j’ai plusieurs nouveautés en matière de tissage à vous montrer… Les colliers, qui seront rapidement en vente sur ma boutique Etsy, qui remportent déjà un grand succès. Et puis j’ai envie de lancer une gamme de petits tissages tout doux pour les chambres d’enfants et de bébé. le premier a été créé pour la chambre de mon fiston et il l’adore.

DSC_1932

Photo: mon atelier déco

DSC_1933

Photo: mon atelier déco

DSC_1935

Photo: mon atelier déco

DSC_1925

Photo: mon atelier déco

DSC_1928

Photo: mon atelier déco

DSC_1929

Photo: mon atelier déco

Qu’est-ce qui vous plait le plus? Qu’est-ce qui vous fait craquer? Continuez à m’envoyer vos retours, ici ou sur les réseaux sociaux, ça m’aide beaucoup… Bisous 😉

29. mai 2016 · 8 commentaires · Catégories: DIY, Pure déco · Tags: , ,

Le cactus est tendance, alors ce dimanche, j’ai eu envie d’en fabriquer un, un peu comme un puzzle, que les enfants comme les adultes adoreront. Pour une fête thématique ou d’anniv, pour une déco temporaire et fun, c’est tout simple et gai à faire… C’est parti!

Matériel nécessaire:

* Du carton
* Un crayon et une gomme
* Un cutter et des ciseaux
* Un Posca
* Un cache-pot

Marche à suivre:

1. Tracez au crayon la base de votre cactus, et coupez(le au cutter

DSC_1840

Photo: mon atelier déco

2. Sur base de cette 1e forme, faites-en une deuxième, identique

DSC_1845

Photo: mon atelier déco

3. Tracez et découpez des « feuilles » secondaires, de tailles différentes. Gommez les traces de crayon.

DSC_1846

Photo: mon atelier déco

DSC_1851

Photo: mon atelier déco

4. Tracez et découpez votre second cactus, avec un « bras levé »

DSC_1847

Photo: mon atelier déco

5. Revenez au 1er cactus. Faites des encoches : au-dessus pour l’un, en-dessous pour l’autre, et emboitez-lez

DSC_1857

Photo: mon atelier déco

DSC_1860

Photo: mon atelier déco

6. Découpez aussi des encoches pour les « feuilles » et placez-les afin de visualiser votre cactus final

DSC_1864

Photo: mon atelier déco

DSC_1865

Photo: mon atelier déco

DSC_1867

Photo: mon atelier déco

7. Décorez les feuilles au marqueur peinture (type Posca). Variez les motifs

DSC_1872

Photo: mon atelier déco

DSC_1874

Photo: mon atelier déco

8. Il ne vous reste qu’à assembler les pièces et à placer vos cactus… Auprès de plantes grasses par exemple…

DSC_1878

Photo: mon atelier déco

DSC_1877

Photo: mon atelier déco

DSC_1883

Photo: mon atelier déco

DSC_1886

Photo: mon atelier déco

Ici, j’ai fait du grand format mais ça peut donner pas mal en miniatures par exemple, pour une déco de table ou autre. Tentés? 😉

C’est parti! Dans un premier article, je vous avais expliqué que je disposais d’un bout de potager derrière chez moi et que grâce à Wolf Garten, on est parfaitement équipés pour l’exploiter au mieux. Dans cette série d’articles Une saison au potager, je vais donc vous expliquer comment on fonctionne. Loin de moi l’idée de donner des conseils, puisqu’on est assez novices en la matière, mais nos essais-erreurs et nos aventures devraient être inspirants… Je le souhaite!

Pour commencer, je vais vous montrer à quoi ressemblait le potager lorsqu’on a commencer à l’exploiter… Personne ne s’en était occupé depuis presque un an, du coup, les mauvaises herbes et restes de plantations recouvraient tout.

IMG_1275

Photo: mon atelier déco

IMG_1276

Photo: mon atelier déco

Ça donne envie, hein? 😉

On ne s’est pas découragés et dès les premiers rayons de soleil d’avril, on a attaqué la première moitié de la surface dont on dispose (environ 2,5 ares). Armés de la fourche ou de la pelle, on a arraché une bonne partie des pissenlits, présents en nombre et aux racines parfois très profondes.

IMG_1890

Photo: mon atelier déco

Elles sont top mes bottes, non? Indispensables pour le potager… 😉

La deuxième moitié du terrain est nettement plus infestée de mauvaises herbes donc on termine à peine le nettoyage. On y a été rapido sur la première pour pouvoir planter très vite, mais pour la seconde, on prend le temps de nettoyer la terre plus en profondeur. Ça veut dire qu’on tente de choper toutes les racines des pissenlits pour qu’ils ne repoussent pas (trop).

Et voilà le travail sur la première partie au bout de quelques heures de travail…

IMG_1285

Photo: mon atelier déco

Est alors venue la phase des premières plantations… Lors de la foire de jardins du Château d’Enghien, on avait trouvé un revendeur de plants bio qui nous a bien conseillés sur nos premiers pas au potager. Il nous a expliqué qu’il valait mieux mélanger les légumes qu’on plantait plutôt que de faire des lignes d’une même sorte. Cela est très utile étant donné que les légumes n’ont pas besoin des mêmes nutriments à puiser dans la terre, autant donc les mélanger pour que chacun puisse prendre au maximum ce dont il a besoin. Vous me suivez? Bref, j’ai mélangé les goûts en plantant d’abord des bettes, des roquettes, des choux raves, des brocolis, des choux-fleurs et… deux framboisiers. J’adore ça! En plus ils ont cet avantage de se multiplier assez naturellement…

DSC_1503

Photo: mon atelier déco

DSC_1510

Photo: mon atelier déco

DSC_1519

Photo: mon atelier déco

Bon, je vous avoue que les photos ont été prises alors que les légumes avaient déjà un peu poussé. Et certains ont rendu l’âme lors des fameuses giboulées qu’on a connues au début du le printemps… Car la météo joue un rôle essentiel lors des premières plantations: tout ce qu’on a planté là résiste aux gelées nocturnes, mais pour la suite, il fallait attendre les traditionnels Saint de glaces… Ils interviennent mi-mai et après, on peut tout planter. Les deux plants de tomates (achetés à la ferme des paniers verts à Bornival) n’ont donc pas tenu le coup… je suis une éternelle optimiste et j’avais tenté trop tôt!

Après, on a déjà planté des butternut et courgettes jaunes mais j’attends surtout de mettre en terre ce qu’on a semés nous-mêmes avec les enfants, à l’intérieur: ce sera sans doute pour ce week-end. En attendant, il a fallu à nouveau s’attaquer aux mauvaises herbes qui sont déjà de retour, grâce à un double outil hyper pratique qui sert à gratter puis à griffer la terre pour la décompacter, l’aérer. Faire la chasse aux repousses de mauvaises herbes dès qu’elles se repointent, c’est essentiel. Et cette étape n’est pas désagréable du tout finalement: pour moi qui aime les choses propres, j’y prends plaisir, me vide la tête et prend le soleil…

IMG_1782

Photo: mon atelier déco

IMG_1898

Photo: mon atelier déco

Après, on prend aussi le temps de se poser quelques minutes et de profiter de cet oasis de verdure en pleine ville. Par moments, il fait super calme… Notre voisin soigne aussi la beauté des lieux et nous a régalés avec les tulipes au printemps. Pour cet été, il a replanté des centaines de dahlias, et nous, on a mis des lavandes… Et ce n’est que le début…

IMG_1785

Photo: mon atelier déco

DSC_1464

Photo: mon atelier déco

DSC_1523

Photo: mon atelier déco

DSC_1525

Photo: mon atelier déco

IMG_1902

Photo: mon atelier déco

IMG_1908

Photo: mon atelier déco

Dans le prochain épisode (qui arrivera vite car il se passe beaucoup de choses en mai-juin), je vous parlerai de nos semis et de la philosophie qu’on met en place pour ce beau projet (ça parlera un peu de permaculture)… Vous nous suivez toujours?

Ces jours-ci, nos 4 glycines ont atteint leur pic de floraison: violet flashy et odeur divine compris. Maintenant elles vont commencer à devenir plus pâles puis laisser le feuillage envahir tout.

Comme il a fait super beau le week-end dernier, on a repeint les murs du jardin et j’ai revu la structure en bambous des glycines (logique vu qu’elles ont pas mal poussé en 4 ans). Les azalées sont également en fleur… Bref, le décor était complètement planté pour que je fasse quelques photos des suspensions pour plantes en macramé comme celles qui je vous propose de réaliser en atelier.

Il y a la bicolore, avec du fil qui ressemble à de la corde…

DSC_1703

Photo: mon atelier deco

DSC_1710

Photo: mon atelier deco

DSC_1711

Photo: mon atelier deco

DSC_1705

Photo: mon atelier deco

Puis il y a la suspension fabriquée à l’aide de fil trapilho, plus sobre et toute douce…

DSC_1723

Photo: mon atelier deco

DSC_1724

Photo: mon atelier deco

DSC_1728

Photo: mon atelier deco

DSC_1727

Photo: mon atelier deco

Allez, voilà encore quelques vues de la cour en fleurs… avec Kariba qui a essayé de s’incruster pendant le shooting 😉

DSC_1751

Photo: mon atelier deco

DSC_1745

Photo: mon atelier deco

DSC_1757

Photo: mon atelier deco

DSC_1744

Photo: mon atelier deco

DSC_1739

Photo: mon atelier deco

DSC_1733

Photo: mon atelier deco

Je suis sûre que maintenant, vous mourez d’envie de réaliser vous-même votre propre suspension pour plante en macramé… Facile, je vous le propose en atelier à Bruxelles, Liège et Mons. Il ne reste qu’à choisir la date qui vous convient le mieux et réserver 😉

affiche macrame lavallee

affiche macrame liege 11 juin

affiche macrame ines 18 juin

Le printemps est bel et bien là cette fois, on a même l’impression d’être passé d’un coup de l’hiver à l’été! Ici, on profite à fond de notre petite cour et du potager, mais j’ai toujours cette envie de prolonger la nature à l’intérieur… Pour y parvenir, on installe des plantes d’intérieur, bien sûr, mais pas seulement. La tendance est au végétal, incontestablement… Moi je ne suis pas fan du style tropical à fond de balle, mais j’aime les petites touches de naturel bien plus subtiles et délicates, regardez…

Il y a d’abord ces illustrations splendides et réalistes qui rappellent un peu les vieilles affiches botaniques, mais dans un esprit plus moderne…

07e00ccf819c8e5ec5b2327dee8ebd38

Photo via April and may

urban_botanic_2

Photo via April and may

Et puis il y a les vraies affiches botaniques vintage… J’aimerais en trouver une de ce genre…

e6fb289771d23ae67144bec0cd8ada12

Photo via Vibekedesign

Celle-là me plait beaucoup aussi, parce que j’adore l’eucalyptus depuis longtemps (déjà avant que ça soit à la mode en fait ;-))…

41fbc0627e93fd21155f73cc4405fe65

Photo via My deer art shop

Ensuite, j’ai adoré cette vaisselle et ses motifs végétaux… De vraies œuvres d’art!

efd7569c39bd2d6dc12ccfe91e0c46d2

Photo via Indigo Love

Puis parfois, le végétal est plus franc, comme sur ce canapé très bien mis en valeur dans cet intérieur dominé par le blanc

8a7fc981ed195bfdf0ae89253bed52fd

Photo via la maison d’Anna G.

On peut aussi révéler ses talents de dessinateur et s’inspirer de cette jolie proposition pour réveiller sa fibre créatrice, qu’en pensez-vous?

il_570xN.655036911_a94h

Photo: Etsy Studio Denmark

Moi ça me donne des idées 😉

Et puis à la maison, j’ai notamment fait entrer le végétal avec un petit plateau Mini Labo dont je suis fan… À découvrir sur mon compte Instagram que je vous invite à suivre… À très vite 😉