Le printemps a fait une belle arrivée en fanfare puis s’est déjà fait rattrapé par une fraîcheur encore hivernale… Bref, en Belgique, on ne s’attend plus à rien, mais ça ne nous empêche pas de soigner nos espaces outdoor tout comme nos intérieurs. Ça va et ça vient tellement vite qu’on a des espaces dedans-dehors qui se prolongent, pour ne pas perdre un rayon de soleil et chaque signe du printemps. Ici, la fraîcheur a beau être de retour, il ne se passe pas un jour sans qu’on passe un peu de temps sur la terrasse, à rêver à ce qu’elle sera cet été et à admirer la floraison des glycines.

Et puis je navigue avec plaisir sur Pinterest où l’inspiration ne manque pas. Et comme vous aimez ça, je partage. Venez voir…

Cette petite cour est une vraie jungle urbaine : de la salle à manger, on a le nez dehors…

Photo via First Home

Cette fois on est dehors, mais grâce au feu ouvert extérieur, on se réchauffe quand il fait trop frais…

Photo Instagram Sabin Burkunk

Celle-ci me parle avec ses plantes grimpantes qui habillent les murs et les tapis qui réchauffent le sol extérieur…

Photo via SF girl by day

Celle-ci donne directement sur les bois: j’en rêve…

Photo via Glamour

Retour en ville avec un magnifique mur de brique, des guirlandes lumineuses, plein de plantes et un petit coin confortable…

Photo: Sacramento Street

Un véritable jardin de ville: pas très grand mais ultra chaleureux avec ses petits carrés de potager…

Photo: Atelier Arne Deruyter

En toute simplicité, cette petite cour donne des envies de télétravail estival…

Photo: ALT

Et celle-ci, on imagine qu’il s’agit d’une terrasse couverte… parfaite même quand il pleut

Photo via Glamour Paris

Et puis je suis fan des teintes poudrées de celle-ci, avec du mobilier Fermob juste parfait…

Photo via Lili in wonderand

Et pour vous, quels sont les éléments essentiels d’un dedans-dehors parfait, même quand il fait frais?

Quand on m’a proposé une collaboration avec la jolie marque Sukhi (qui signifie « heureux » en népalais), j’ai directement accepté car derrière cette marque se cachent des artisans qui fabriquent les tapis de leur main au Népal, en Inde, au Maroc et en Turquie. Leur travail est respecté et donc ils sont payés convenablement et travaillent dans de bonnes conditions. C’est un des engagements de la marque qui est essentiel pour moi. Voilà pourquoi je vous montre dans cet article comment utiliser ces mini tapis, et je vous en fais même gagner 3 (explications en fin d’article).

Une table de Pâques aux matières douces et naturelles

Pâques, d’ordinaire, ça évoque les lapins, les poussins, le jaune, le rose… Je l’ai interprété d’une autre façon cette année: j’ai eu envie de tout centrer sur le printemps, la terre, la renaissance qui s’opère en ce moment dans les jardins. Je suis donc partie sur des couleurs naturelles et des textures qui évoquent tout ça. Une nappe en lin, des petites branches de pommier, d’olivier, de romarin, de la vaisselle brute et ces petits tapis de boule de feutre Sukhi tout doux, comme des nids.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

La bougie est en cire d’abeille naturelle, et mes œufs sont teintés à l’aide de carottes rappées et de curcuma (la 1e fois que j’essayais :-))

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

J’ai seulement mis une touche de rose très clair avec les serviettes et mon vase origami

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Les verres à thé, soufflés à la bouche au Maroc, viennent de chez Matières Nomades. Ils complètement harmonieusement ma table que je trouve plutôt cohérente et authentique.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Du feutre comme écrin aux plantes

Autre proposition avec ces petits tapis de feutre Sukhi: des écrins pour les plantes d’intérieur. Sur mon buffet où trônent mes plus belles plantes grasses, pileas et autre aloe vera, j’ai placé ces tapis et ai ajouté le vase de branches de pommiers ainsi que ma bougie naturelle et des mini branches de romarin en fleur. Cela crée un ensemble printanier harmonieux, et cela met en valeur les plantes.

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

Photo: mon atelier déco

J’espère que ces deux propositions vous ont plu. L’autre gros atout des tapis Sukhi (qui existent aussi en grand bien sûr), c’est qu’ils sont personnalisables. Le choix de couleurs est très vaste. Moi j’ai choisi du noir et des variations de gris mais il en existe de couleurs plus vives.

Le concours: 3 mini-tapis à gagner 

Envie de remporter un de ces trois tapis rectangulaire? Rendez-vous sur la page Facebook de mon atelier déco. Les conditions sont simples, il suffit de liker ma page et celle de Sukhi, et de laisser un petit commentaire sous le post (sur Facebook!) en mentionnant votre coloris de mini-tapis préféré (beige, gris ou rose) et en taguant 3 amis. Le tirage au sort des gagnants se fera le 30 avril. Bonne chance!

Pendant toutes les vacances de Pâques, le festival des potagers s’invite à Louvain-la-Neuve (à L’Esplanade). Quand il fait un peu moins beau comme aujourd’hui, on a toutes les bonnes raisons d’aller visiter cet événement.

1 – L’atelier terrarium et les bons conseils verts chez Agave

Dans la « green house » d’Agave, il y a les belles plantes de la boutique bruxelloise, mais aussi un très chouette atelier pour les petits: le terrarium coloré. Cela fait partie des activités à tester pendant ce congé. C’est chouette, les enfants adorent, s’appliquent et le résultat est vraiment joli. Prévoyez un petit pot en verre (plus petit que les miens, j’ai vu un peu trop grand à vrai dire) et c’est tout! C’est gratuit mais c’es quand même plus sympa de laisser une participation.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Pendant que les enfants s’appliquent, vous aurez le plaisir de découvrir les jolies plantes tendances proposées à la boutique mise en valeur dans cette belle construction éphémère. Vous pourrez aussi discuter avec Christophe et profiter de ses bons conseils: permaculture et entretien des plus belles plantes n’ont pas de secret pour lui.

Photo: Lindsay Zébier – ID First

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: Lindsay Zébier – ID FIRST

2 – Mes suspensions en macramé Weaved with love

En vente chez Agave, mes suspensions en macramé sont présentes sur leur emplacement au festival des potagers de LLN. Elle servent d’écrin aux belles plantes… Elles ne peuvent pas être vendues à L’Esplanade durant ce festival, mais vous les retrouverez désormais chez Superbien, là où je vends mes tissages et où les plantes d’Agave trouvent leur place. On ne change pas une équipe qui gagne…

Photo: Lindsay Zébier – ID First

Photo: Lindsay Zébier – ID FIRST

Photo: Lindsay Zébier – ID First

3 – Matières Nomades et son potager suspendu

Voilà une autre boutique avec laquelle je collabore et que vous retrouverez au shopping de LLN: Matières Nomades. Dona a imaginé des potagers suspendus dans des constructions en palettes qui valent le coup d’œil. D’ailleurs, cela attire les regards: j’ai vu un couple très inspiré prendre quelques photos en vue d’une future réalisation… J’y serai vendredi pour une démonstration de macramé. Je serai ravie de vous croiser dès 15h 🙂

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Il y a d’autres stands, d’autres idées à piocher pendant votre shopping. Par exemple ce mercredi, une asbl de la région namuroise fabriquait un tipi végétal (en saule) et chacun pouvait y participer, gratuitement. La représentante, une passionnée, n’hésitait pas à prodiguer quelques conseils pour fabriquer soi-même une structure de serre végétale par exemple… Passionnant!

Photo: monatelierdeco

Voir de la verdure, des légumes, des plantes et ces petits bouts de nature au sein d’un shopping center, ça amène la réflexion, ça donne envie de vert et de mettre les mains dans la terre… Suivez ce lien pour voir dans le détail toutes les activités proposées, vous allez voir qu’il y a plein de choses à faire entre deux courses au Festival des potagers de Louvain-la-Neuve. On se voit vendredi?

Et si vous préférez y aller dimanche, notez qu’il reste un peu de place pour un atelier tissage chez Superbien. Les enfants peuvent s’inscrire aussi.

MIEU, comme made in Europe… Il fallait y penser, Virginie et Frédéric l’ont fait. Eux, c’est un charmant couple de Bruxellois qui ont installé pour deux mois leur pop-up shop à L’Auberge espagnole, chaussée de Wavre 331 à Etterbeek, à deux pas de la place Jourdan. Chaque objet et meuble exposé a été soigneusement choisi et mis en valeur par ces amoureux des belles choses.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Après avoir lancé leur boutique en ligne en janvier, ils proposent aux clients de découvrir leur univers en situation pendant les mois de mars et avril. Bonne nouvelle donc, il vous reste un mois pour les rencontrer, admirer leur sélection et craquer… Oui, c’est le genre de boutique dans lequel on craque bien sûr, car on peut consommer du made in Europe même avec un petit budget. La démarche de consommer moins mais mieux prend tout sens chez MIEU.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Derrière un projet plein de sens comme celui-là, il y a une petite histoire, forcément. « Cela fait quelques années que nous sommes sensibles au mouvement slow, que ce soit au niveau nutrition, cosmétique ou la mode, raconte Virginie. On s’est rendus compte, quand on a acheté notre appartement, qu’il n’existait rien au niveau de la déco. Les possibilités qu’on avait c’était très souvent du design scandinave ou du design européen mais fabriqué en Asie et dont la qualité n’était pas toujours au rendez-vous ».

« Une relation de confiance »

Chez MIEU, vous trouvez dès lors des objets fabriqués en Europe et dont la démarche est nettement plus positive que ce qu’on a l’habitude de voir. D’ailleurs, Virginie et Frédéric ont commencé à rencontrer les producteurs avec qui ils travaillent, et ils ont envie d’aller plus loin encore. « Il y a une relation de confiance avec la plupart d’entre eux, confirme la Bruxelloise. On a rencontré une des marques: Drugeot Labo, des Français. Et l’idée, c’est en effet d’aller en voir le plus possible au fur et à mesure. Les marque belges qu’on a, on les connait très bien donc on sait que c’est vraiment de la qualité et de la fabrication belge. Il y a aussi des marques qui fabriquent dans les pays de l’Est qu’on aimerait aller visiter aussi ».

Photo: monatelierdeco

La décoration n’est pas forcément leur de prédilection au départ mais leur passion de l’esthétique des meubles les y a menés naturellement: « Fred travaillait dans un magasin de mobilier de jardin, explique son épouse. Et puis il a lancé sa gamme de meubles avec un ami mais leur association n’a pas fonctionné donc on a retravaillé l’idée. On s’est dit que ce serait sympa de continuer la gamme et aussi de présenter d’autres fournisseurs qui sont dans la même philosophie que nous ».

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Le concept a « germé petit à petit »

Pour Virginie non plus, la déco n’était pas une voie toute tracée puisque avant de lancer MIEU, elle était… juriste. « Quand j’étais plus jeune, je voulais être architecte d’intérieur, se souvient-elle. Mes parents me l’ont déconseillé et c’est vrai que ce n’était pas un rêve au départ. C’est venu au fur et à mesure, c’est une idée qui a germé petit à petit ».

Mais pour lancer un tel projet, il ne faut pas seulement un concept innovant, il faut aussi un certain sens de l’esthétisme. « Je ne sais pas si on l’avait déjà en nous ou si c’est quelque chose qui se travaille. Moi en tout cas je reste super inspirée par les réseaux sociaux, ajoute Virginie. Au final, en regardant des images, en rencontrant des gens, il y a certaines choses qui viennent. Je pense qu’on n’avait pas mauvais goût à la base ».

Photo: monatelierdeco

Le bon goût de Virginie, vous le connaissez peut-être déjà puisque Virginie est présente sur la blogosphère belge depuis plusieurs années avec Le plus beau jour. Elle officie dans le monde du mariage et a d’ailleurs créé le salon Kiss the Bride avec Elodie, du blog Love & Tralala.

Le bois et l’acier

Mais retour à leur univers: les inspirations de Virginie et Fred en lançant MIEU, c’était quoi? « La matière c’est le bois, assure-t-elle. On aime beaucoup le bois et le style scandinave qui est très tendance pour le moment mais on a quand même une préférence pour le plus moderne et industriel. On aime vraiment bien travailler le métal. C’est pour ça que notre gamme c’est un mélange de bois et acier ».

Car Virginie et Frédéric sont allés plus loin que le webshop et le pop-up store au style unique: ils ont lancé leurs propre gamme de meubles, dessinés par Frédéric lui-même. « On a toujours cherché des trucs simples et épurés, des choses qui peuvent durer dans le temps et dont on ne va pas se lasser après 3-4 ou 5 ans. Il avait une idée, il dessinait, je donnais mon avis et soit c’était déjà très bien soit je proposais une ou deux petites modifications, mais ça sort tout droit de notre tête »

Pour l’instant, deux tables différentes sont proposées ainsi que des étagères. Pour la suite, « on a déjà quelques idées », affirme Virginie. En fonction de la demande, des pièces plus grosses comme des buffets pourraient être proposés aux clients. Pour le moment, c’est avec des petits artisans que le couple travaille, notamment un soudeur designer pour les pieds des tables, et leur fournisseur de bois est une petit société française. Cela permet de « s’assurer de la qualité, d’avoir une relation de confiance et en général c’est plus facile d’obtenir ça avec des petites structures qu’avec des grosses boites qui ne sont pas transparentes ».

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Sensibiliser à la « consommation responsable »

Une boutique en ligne, un pop-up, bientôt un deuxième enfant… Le couple a encore de très beaux projets devant lui. « On aimerait bien ouvrir notre propre showroom. Moi j’aimerais bien développer aussi tout ce qui est de l’ordre de la sensibilisation à la consommation responsable: faire plus d’ateliers, des rencontres… J’aimerais bien développer toute une partie blog par rapport au webshop pour pouvoir présenter tous nos fournisseurs, rencontrer d’autres gens qui ont une philosophie comme la nôtre, donner des idées simples à mettre en place dans le vie de tous les jours ».

Photo: monatelierdeco

Bien sûr, le pop-up est un test et cela permet d’aller à la rencontre des clients en vue de voir plus grand par la suite : « Leur expliquer ce qu’on fait, pourquoi on le fait et voir comment eux réagissent aussi, voir s’ils ont des attentes particulières », ajoute Virginie.

Photos: monatelierdeco

Mes coups de cœur MIEU

Et dans leur couple, chacun a sa tâche, tout est très bien organisé. « Moi je suis beaucoup plus axée communication, réseaux sociaux, ça il n’y a que moi qui gère, explique-t-elle. Et Fred s’occupe surtout de ce qui est logistique, stock. C’est lui qui gère la production des meubles. Les achats, ça c’est le seule truc qu’on fait vraiment à deux : on choisit les produits ensemble ».

Photo: monatelierdeco

Objets design, meubles, textiles, accessoires et jeux pour enfants, vaisselle, rangements, papeterie, objets utiles au quotidien… L’univers de MIEU est vaste et bien pensé. Mon coup de cœur va au secrétaire et à la table basse Harto, aux vases en bois Applicata et à la vaisselle en verre recyclé de la petite entreprise polonaise LSA. J’ai d’ailleurs craqué pour un pot avec couvercle en liège, idéal pour mon granola, et envisage l’achat de carafes à eau.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Et puis, en allant découvrir ce concept store que j’affectionne et discuter avec Virginie, j’ai aussi déposé quelques suspensions en macramé toutes douces. Je suis assez fière de voir ma marque dans leur belle enseigne. Prochainement, j’y animerai un atelier macramé, et les participants auront droit à 10% de réduction dans le pop-up ce jour-là… Atelier, découverte et 10%, voilà 3 bonnes raisons de bloquer cette date et de vous inscrire (par mail: monatelierdeco@yahoo.com). A bientôt 🙂

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

MIEU, à découvrir au pop-up 331, chaussée de Wavre à 1040 Etterbeek, et aussi en ligne

Finalement, je crois que c’est l’hiver que je préfère les bois… J’aime ce froid de fin de saison qui rosit les joues sans les geler, j’aime profiter des rayons de soleil encore trop rares et qu’on attend comme un Graal…

C’est par ces jours entre deux saisons qu’on a passé un week-end en famille en Gaume. J’ai adoré ce bon bol d’air avec mes loups, voilà pourquoi je reviens vers vous avec cette nouvelle « kid story« , qui sent la nature et la douceur d’une fin d’hiver.

Si vous appréciez, comme moi depuis toujours, l’univers de Jean-Claude Servais, vous avez sans doute une certaine image de la Gaume. C’est mon cas. Fan de ses BD depuis l’enfance, j’ai eu la belle surprise de me retrouver parfaitement dans l’atmosphère décrite par le dessinateur.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

À la base, j’étais venue pour un double atelier tissage, à la Compagnie des laines à Virton, mais c’était aussi l’occasion de faire ce qu’on préfère: prendre du temps pour nous 4, se raconter des tonnes d’histoires, observer la nature et initier nos loups à la rando. Pour la première fois, Camille n’a pas été dans le sac à dos et a marché tout du long. Elle a fait 5 kilomètres sans se plaindre ma douce!

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Et Basile, toujours à l’affût, nous a posé 1000 questions sur les cachettes et postes d’observation des chasseurs… et il a ramassé des beaux bois, « pour les tissages de maman » notamment…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Il faut dire qu’il y avait un but à cette grande promenade: la Neuve Forge. Un panorama exceptionnel se découvre au détour d’une sapinière: la vue sur un étang et sur l’immensité de la forêt est sublime…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Au retour, on a eu droit à un vol d’oiseaux revenant du sud assez exceptionnel. On a observé les terriers, les feuilles et fruits des chênes, les tapis de mousse tout moelleux, la vue sur Saint-Léger « à la Servais ». Une heure plus tard, plus d’éclaircies: il pleuvait et on s’abritait dans une délicieuse petite crêperie Virton avant de reprendre la route de Nivelles, revigorés, requinqués. Alors que les enfants étaient endormis à l’arrière de la voiture, avec loulou on s’est dit qu’il en fallait finalement peu…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

La Gaume: 3 adresses à retenir

La Compagnie des laines : Grand Rue, 28 à Virton. Ornella vous accueillera dans son antre… Une très belle boutique où vous trouverez des laines de qualité, des modèles de tricots hyper inspirants, des conseils souriants et des magazine et livres d’inspiration vraiment top. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez commander en ligne (même si je vous conseille plutôt d’aller rendre visite à Ornella).

L’Escalier : Un peu plus loin dans la rue, cette crêperie vous ravira le palais et les yeux… L’endroit est vraiment unique et une atmosphère dépaysante de dégage des lieux…

Les gîtes Au d’vant du bois : vous avez le choix entre la petite maison (pour 6) ou la grande (pour 8), mais on peut les faire communiquer si on vient en bande. On était seuls ce week-end là et on avait la petite maison. C’est une ancienne ferme donc c’est « very charming » avec les carreaux de ciment dans la cuisine, la salle à manger à l’ancienne ou encore le plancher qui craque comme dans les vieilles maisons… Vous ne manquerez de rien, tout a été très bien pensé, c’est propre et un guide de promenade concocté par le proprio vous permettra de découvrir les plus chouettes endroits de la forêt voisine (mais vraiment voisine, c’est pas du marketing).

C’est sûr, nous, on y retournera 🙂

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Vous connaissez la Gaume? Et vous, vous vous offrez aussi des moments hors du temps dans les bois ou ailleurs?

Les petites phrases et jolis messages sont inévitables sur les sweats et sur les murs, alors j’ai eu envie de vous montrer (et de vous expliquer comment faire) ces fanions (ou bannière appelez ça comme vous préférez) que j’ai réalisés pour la salle de jeux de mes ptits loups. D’ailleurs, il faudra bientôt que je vous la montre cet espace sur lequel je travaille petit à petit.

Photo: monatelierdeco

Matériel nécessaire:

Du tissu récup de votre choix (une vieux jeans fera l’affaire)
Des ciseaux
Du fil (de la couleur de votre choix)
Une aiguille
Un Posca
Un joli bois ramassé dans les bois
Des perles en bois

Photo: monatelierdeco

Marche à suivre:

Tracez un carré sur l’arrière. Le mien fait 20 x 20 cm. Tracez la pointe en partant du milieu de la ligne du bas, à 6 cm.

Photo: monatelierdeco

Découpez votre fanion

Photo: monatelierdeco

Commencez à dessiner vos petits motifs. Je suis restée très classique pour que ça soit accessible à tous, mais il y a bien sûr moyen de faire plus élaboré.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

À l’aide d’un Posca directement, ou bien d’abord au bic très légèrement, inscrivez votre phrase

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Accrochez votre fanion au bois en tournant autour et en piquant dedans à l’aide d’un fil et d’une aiguille

Photo: monatelierdeco

Finalisez avec des perles ou quelques fils, ou un pompon… Comme vous voulez!

Photo: monatelierdeco

Et voilà le résultat…

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco