Ce mois-ci avec le collectif Belgomums, on vous propose plein de bonnes idées d’activités quand il fait trop froid/neigeux/pluvieux/venteux pour aller jouer dehors. Et c’est par un jour de neige et pluie mêlée (pas gai quoi!) que je me suis lancée dans un tissage avec mon grand loulou. Il en avait déjà fait avec un petit métier à tisser mais j’avais envie de vous montrer qu’on pouvait aussi tisser avec les enfants et sans matériel spécifique (j’entends par là, métier à tisser).

Je vous propose donc une version simplifiée du tissage, à réaliser avec les enfants dès 5 ans (le mien vient d’avoir 7 ans)… Comme pour les adultes, ça apaise les enfants, et cela permet aussi de travailler leur dextérité. Et comme je ne peux pas m’en empêcher, j’en ai fait un aussi. Allez, je vous montre et vous explique tout!

Photo: monatelierdeco

Matériel nécessaire

* Laines (de couleurs, textures et épaisseurs différentes… plus les enfants sont jeunes, plus la laine sera épaisse car plus facile à manipuler)
* Coton fin (pour la trame)
* Ciseaux
* Carton épais
* Latte ou équerre
* Crayon
* Aiguille à tisser OU aiguille à laine
* Fourchette OU peigne

Photo: monatelierdeco

Etape par étape…

* Commencez par découper un rectangle dans du carton de la dimension que vous souhaitez. Ici, on a travaillé avec un carton d’à peu près 15×20 cm. Tracez ensuite les encoches que vous allez couper tous les 8 mm. Si l’enfant est plus petit et si c’est un premier tissage, n’hésitez pas à prévoir plutôt 1 cm.

Photo: monatelierdeco

* Coupez les encoches. Elles doivent faire environ 1 cm (pour être sûr que le fil ne sorte pas des encoches)

Photo: monatelierdeco

* Placez votre fil de trame. Idéalement, on choisit du coton car il ne se détend pas. Il doit être assez fin. Vous pouvez aussi utiliser du fil alimentaire par exemple. N’hésitez pas à nouer les deux extrémités du fil par l’arrière, afin que la trame ne se détende pas.

Photo: monatelierdeco

* Placez aussi un crayon qui va permettre de décoller le fil de trame. C’est plus simple pour travailler.
Placez aussi une languette de carton d’environ 2 cm de largeur dans le bas, afin de garder « du mou » pour la fin (vous verrez, ça sera utile). On ne la voit pas sur cette photo-ci mais bien sur les suivantes.

Photo: monatelierdeco

* Découpez d’avance les morceaux de laine. Prévoyez 5 bons centimètres en plus de chaque côté

Photo: monatelierdeco

* Commencez à tisser selon le principe de base: on passe au-dessus, puis en-dessous, puis au-dessus, puis en-dessous. A la fin de la ligne, on prend un autre fil et on alterne: en-dessous, au-dessus, en-dessous, au-dessus… C’est l’alternance qui va créer le tissage. C’est la seule chose à laquelle vous devez être attentifs pendant le tissage de votre enfant: qu’il alterne bien d’une ligne à l’autre.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Hyper utile: la fourchette, pour tasser les fils entre chaque ligne. Si vous avez un peigne sous la main, c’est bien aussi.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Après, comme Basile l’a fait, on peut s’amuser à doubler, voire tripler le fil pour varier les effets… Vous devrez parfois aider votre enfant pour faire passer le morceau de laine dans le chas de l’aiguille mais les petits comprennent vite comment faire.

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

* Lorsque vous arrivez à une taille de tissage qui lui convient (ou s’il commence à se lasser), décrochez le tissage du carton. Là encore, avec les plus petits, il vaut mieux qu’un adulte s’en occupe. Coupez les deux premiers fils, nouez-les ensemble, et ainsi de suite.

Photo: monatelierdeco

* Répétez l’opération dans le bas du tissage. C’est là que vous constatez que votre languette de carton a été très utile: elle a permis de garder du mou pour faire le nœud. Triplez vos nœuds pour être sûr que ça ne se défait pas.

Photo: monatelierdeco

* Coupez un peu les franges pour les équilibrer (si vous le souhaitez), et voilà: votre tissage à poser est terminé!

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Photo: monatelierdeco

Alors, prêts à vous lancer? Cette activité peut aussi s’étendre sur deux après-midis si votre enfant se lasse. Sinon, il faut compter 3 heures à peu près…

J’espère que ce DIY spécial Belgomums – Activités pour quand il fait moche vous aura plu et donné envie de vous lancer dans le tissage. Je vous préviens, on devient vite accro! Qui se lance?

Photo: monatelierdeco

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ce partage. C’est une excellente idée!

  2. Pingback: #Belgomums : Idées d’activités pour quand il fait moche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *